Stratégie

L'année 2020 à travers 31 citations de DSI et décideurs IT

L'année 2020 à travers 31 citations de DSI et décideurs IT
Malgré la crise sanitaire, les projets IT se sont poursuivis tout au long de 2020, voire même ont accéléré, comme en témoignent les DSI.

La rédaction de CIO a sélectionné 31 citations de DSI et décideurs IT, une façon de dresser le bilan de 2020 et d'entrevoir certains des sujets qui s'annoncent pour 2021. À travers ces morceaux choisis, c'est aussi toute la diversité et la complexité des enjeux auxquels sont confrontés les DSI qui transparaissent.

PublicitéPour conclure cette année 2020 si particulière, nous avons décidé de vous proposer un florilège de citations de DSI et décideurs IT, organisées autour de quelques thèmes phares. Issues des interviews menées par CIO et des événements auxquels nous avons assisté, ces 31 citations montrent à quel point la fonction IT tient une place essentielle dans les organisations. En 2021, une chose est certaine : ce rôle va continuer de prendre de l'ampleur, et les feuilles de route des DSI s'annoncent d'ores et déjà chargées.

Le cloud, un service de base

1. « Même avec du cloud public, on peut garder une vraie maîtrise, avoir de la fiabilité et de la sécurité, nous ne sommes pas toujours obligés d'héberger en interne pour cela. » Joanne Deval, DSI groupe d'Air Liquide.

2. « Nous veillons à pouvoir passer d'un fournisseur à un autre, même si ce n'est pas totalement sans couture. » Lionel Chaine, DSI de Bpifrance, à propos de sa stratégie Paas multicloud.

3. « Le cloud, c'est comme l'eau courante : Sans une gestion rigoureuse, l'eau coule en permanence, ce qui finit par couter cher. » Patrice de Flaujac, DSI de Médiamétrie, sur la valeur de la démarche FinOps.

4. « Pour une PME comme la nôtre, cela n'a pas de sens de rester sur des solutions internalisées. Il y a longtemps, beaucoup d'entreprises avaient leur propre groupe électrogène, aujourd'hui, cela ne viendrait plus à l'idée de personne. » Christophe Duval, DSI d'Agatha Paris.

Les données, au coeur de la souveraineté numérique

5. « Quand on parle de souveraineté, on parle avant tout de data. C'est de là qu'il faut partir pour comprendre les enjeux. Il faut comprendre quelle est la problématique, ce que l'on cherche à résoudre en termes business, et après seulement on peut aborder le comment. » Jean-Christophe Lalanne, vice-président du Cigref et également EVP CIO du Groupe Air France-KLM.

Publicité6. « D'un point de vue géopolitique, le monde cyber est fragile. Les données sont un nouveau carburant, facile à piller. Il faut se protéger contre la spoliation et le détournement de nos richesses par d'autres puissances économiques. » Jean-Christophe Lalanne, vice-président du Cigref et également EVP CIO du Groupe Air France-KLM.

L'Open Source, une stratégie pragmatique

7. « Nous avons opté pour une stratégie Open-Source First, ce qui ne signifie pas Open-Source Only. » Alain Issarni, DSI de la CNAM.

8. « L'open source est une stratégie, pas un dogme. » Général de corps d'armée Bruno Poirier-Coutansais, à la tête du ST(SI)², service des technologies et des systèmes d'information de la sécurité intérieure.

La crise sanitaire, un accélérateur pour la transformation

9. « Une telle crise facilite les projets de transformation. Les collaborateurs sont très ouverts, car ils n'ont pas le choix. » Nicolas Siegler, Directeur Général Adjoint Maif en charge des Solutions et Systèmes d'information.

10. « Le confinement a vraiment permis de montrer l'élasticité du Cloud, avec une amplitude beaucoup plus large. » Youssef Tahani, CTO Groupe d'Engie.

11. « En temps normal, la DSI occupe souvent une place un peu ingrate. Des sujets d'innovation, de sécurité ou d'autres comme la réduction de la dette technique sont très difficiles à vendre. Là, nous avons eu un retour très positif des associés, ceux qui investissent, qui ont pu constater l'importance de ces projets. Le capital confiance de la direction et des clients vis-à-vis de la DSI a augmenté. Il faut en profiter. » Stéphane Jullien, DSI d'In Extenso.

La cybersécurité, incontournable

12. « La gestion de crise peut être comparée à un sapin de noël avec une ossature que l'on enrichit et qui évolue en fonction de la situation, mais dans le domaine cyber, on peut considérer que « le sapin » est posé à l'envers et les processus habituels de gestion des incidents sont parfois inadaptés. » Gilles Berthelot, RSSI groupe de la SNCF.

13. « La sensibilisation, c'est au moins 30 ans de travail, et dans 30 ans, nous en aurons encore pour 30 ans. » Stéphanie Buscayret, Chief Information Security Officer chez Latécoère.

14. « Nous devons sortir de cette image d'expert alors qu'en réalité nous intervenons tous les jours auprès des utilisateurs. Le piège, c'est de se cacher, de rester dans l'ombre. Il faut montrer que nous sommes à leur service au quotidien, pas une fois par an. » Mounir Chaabane, RSSI France de Volkswagen.

15. « DevSecOps, c'est un peu notre rêve à tous. » Foteini Jean, la RSSI de GRT Gaz.

16. « Nous mettons également à profit l'intelligence collective avec nos partenaires, c'est très important. » Frank van Caenegem, Group CISO, CNP Assurances.

Utilisateur, client, collaborateur : l'expérience prime

17. « Qu'il s'agisse d'employés ou de clients, il faut se mettre à leur place pour leur simplifier la vie, pas la compliquer. » Fabien Delivré, DSI de Zadig & Voltaire.

18. « Il existe une vraie symétrie des attentions entre l'expérience des utilisateurs et l'expérience des clients venant faire leurs achats. » Gilles Gasse, directeur de projets au sein de la DSI de Metro France.

19. « Il n'y a rien de plus casse-pied que d'acheter un vélo et, durant six mois, d'être sans arrêt sollicité pour en acheter un ! » Vincent Cotteaux, DSI du groupe Monoprix, sur l'importance d'avoir un marketing réellement personnalisé.

20. « L'objectif des projets d'Industrie 4.0 est vraiment de réduire les points de friction pour les collaborateurs. » Emmanuel Thommerel, VP IT, LACROIX Electronics.

21. « Se mettre à la place d'un client, du collaborateur, d'un fournisseur, cela enlève tout débat sur ce que devrait être un outil. On crée ce qu'il faut faire, pas ce qu'on imagine, ni ce qu'on aurait aimé. » Matthieu Grymonprez, Chief Digital Officer et CIO du groupe Adeo.

22. « Je crois beaucoup dans la démarche qui place l'usager client au centre du jeu. L'automatisation doit s'effacer au profit du service que l'on va rendre, qui doit être très personnalisé, rapide et qualitatif, sans oublier d'être efficient ». Cyril Yver, Directeur du Numérique de Nîmes Métropole.

Collaboratif : avant les outils, les usages

23. « Tout comme la guitare dans les mains d'un musicien, l'outil compte moins que ce qu'on en fait. » Mohamed Rahmoune, DSI de Fitness Park, à propos des différentes solutions collaboratives du marché.

24. « On pourrait mesurer la maturité d'un SI de façon inversement proportionnelle au nombre de fichiers en circulation. » Geoffroy G., ingénieur chargé de la Digital Workplace à la DGA.

Pas d'IT sans une infrastructure solide

25. « L'infrastructure est un composant à part entière du système d'information. Quand on veut passer à l'échelle, on ne peut pas se permettre des arrêts de service. » Frédéric Chassard, responsable des systèmes d'information Data Analytics, Pilotage de la banque et Engineering de l'IA chez LCL.

26. « Le réseau est un actif stratégique pour nous, avec une obligation d'optimiser le niveau de service. » Xavier Etienne, Directeur général adjoint Technologies & International de la Française des Jeux.

La transformation numérique, encore de nombreux défis

27. « On ne digitalise que des processus propres, qui fonctionnent et sont standardisés. » Emmanuel Thommerel, VP IT, LACROIX Electronics.

28. « Dans la banque, le SI est notre usine, les données notre matière première. Nous construisons de nouvelles usines en gardant le temps nécessaire les anciennes. Mais l'objectif est bien que la transformation soit terminée dans cinq ans. » Frédéric Oudéa, directeur général de la Société Générale.

29. « Pour pouvoir fournir un service au bon moment à nos clients, il faut digitaliser, car ceux-ci ne veulent plus attendre une semaine pour avoir une réponse. » Frank van Caenegem, Group CISO, CNP Assurances.

30. « Aujourd'hui, il existe vraiment des solutions technologiques pour tous les domaines. Le vrai défi, c'est le change management. Comment faire sortir les utilisateurs de leur zone de confort ? » Mohamed Rahmoune, DSI de Fitness Park.

31. « Le digital représente une culture différente, avec de nombreux impacts sur les organisations, surtout au niveau IT. Celle-ci change de dimension. » Konstantinos Voyiatzis, directeur scientifique Edenred.

Partager cet article

Commentaire

Avatar
Envoyer
Ecrire un commentaire...

INFORMATION

Vous devez être connecté à votre compte CIO pour poster un commentaire.

Cliquez ici pour vous connecter
Pas encore inscrit ? s'inscrire

    Publicité

    Abonnez-vous à la newsletter CIO

    Recevez notre newsletter tous les lundis et jeudis

    La question du moment
    Pouvez-vous analyser le fonctionnement de vos processus à l’aide d’outils de Process Mining ?