Bibliographies

Guide pour la sobriété numérique

Guide pour la sobriété numérique
Après un an de travaux, le Cigref a publié son rapport sur la sobriété numérique.

Le Cigref vient de publier la synthèse des réflexions menées par ses adhérents au sujet de la sobriété numérique.

PublicitéLe 15 octobre 2019, le Cigref (Club Informatique des Grandes Entreprises Françaises) avait tenu une AG publique sur le thème de « l'âge de raison » du numérique. Une des composantes de cet « âge de raison » était la « sobriété numérique », concept pas très éloigné de la frugalité recommandée quelques années plus tôt et intimement lié au Green-IT, malheureusement passé de mode. Un an plus tard, l'association a publié le rapport du groupe de travail « sobriété numérique », piloté par Christophe Boutonnet, Directeur adjoint du numérique aux Ministères Écologie, Territoires et Mer, et Hervé Dumas, CTO de L'Oréal. Ceux-ci cosignent la préface du rapport.

Le titre du rapport et, surtout, son sous-titre, rappellent combien le sujet est essentiel : « Sobriété Numérique, une démarche d'entreprise responsable ». Car il s'agit bien de responsabilité : certes, le numérique aide à la performance des entreprises et, en ces temps de crise sanitaire, permet de maintenir le travail via les capacités ubiquitaires, mais le numérique a aussi un coût environnemental important. Il convient donc de minimiser les impacts négatifs tout en maximisant les bénéfices. Une cinquantaine de représentants d'entreprises membres du Cigref ont mené leurs réflexions avec Hugues Ferreboeuf et François Richard de The Shift Project, un centre de réflexion autour de l'évolution du monde.

Une couverture complète du sujet

Après avoir rappelé les bases comme la définition de la « sobriété numérique », cet ouvrage insiste sur des pré-requis essentiels tels que l'engagement sincère de la direction générale mais aussi certaines prises de conscience. Les leviers d'action sont ensuite étudiés avant que soient expliqués les manières d'intégrer la sobriété numérique dans la gouvernance générale. Pour terminer, huit vecteurs sont identifiés dans un recueil de bonnes pratiques.

Le texte est synthétique et bien structuré, facilitant une lecture rapide. Des encadrés reviennent régulièrement sur des mises en pratique dans diverses entreprises, démontrant que la sobriété n'est pas une vue de l'esprit mais bien quelque chose de concret. Même sans cela, l'ouvrage a systématiquement une vision pratique et pragmatique. Il fait donc partie des ouvrages à lire par tout décideur IT.

Partager cet article

Commentaire

Avatar
Envoyer
Ecrire un commentaire...

INFORMATION

Vous devez être connecté à votre compte CIO pour poster un commentaire.

Cliquez ici pour vous connecter
Pas encore inscrit ? s'inscrire

    Publicité

    Abonnez-vous à la newsletter CIO

    Recevez notre newsletter tous les lundis et jeudis

    La question du moment
    Pouvez-vous détecter des comportements inhabituels et bloquer dans la foulée les terminaux / comptes concernés ?