Stratégie

Applicatifs métiers : l'heure de l'hybride et du retour au standard

Applicatifs métiers : l'heure de l'hybride et du retour au standard
De gauche à droite : Aurélie Chandeze (rédactrice-en-chef adjointe de CIO), Bertrand Lemaire (rédacteur-en-chef de CIO) et Jacques Cheminat (rédacteur-en-chef du Monde Informatique).

Le 26 janvier 2022, CIO a diffusé la webconférence « Applicatifs métiers : renouveler en faveur de l'hybride et du standard » en partenariat avec Atos / Dell Technologies, Klee Group, Metanext / VMware et Sage ainsi que MyFrenchStartUp.

PublicitéObsolescence technologique, coûts de maintenance et d'évolution, difficultés à répondre aux attentes des métiers... le parc applicatif doit évoluer. Remplacer des logiciels dépassés et rigides et adopter les meilleures pratiques en évitant les personnalisations inutiles, cela passe le plus souvent par l'adoption d'architecture hybrides. Pour faire le point des meilleures pratiques, CIO a diffusé la CIO.expériences « Applicatifs métiers : renouveler en faveur de l'hybride et du standard » le 26 janvier 2022. Cette webconférence a été réalisée en partenariat avec Atos / Dell Technologies, Klee Group, Metanext / VMware et Sage ainsi que MyFrenchStartUp.

Cette CIO.expérience a permis d'entendre les témoignages de Furkan Biber (Directeur de projet, Teleperformance Group), Christine Ernult (Deputy CFO, Teleperformance Group), Romain Lavaud (Responsable de département projets et marketing RH, Derichebourg Multiservices) et Anne Le Bruchec (DRH, Jobteaser). En partenariat avec MyFrenchStartUp, Louis Naugès, Chief Strategy Officer de Wizy.io, a présenté cette start-up. Sylvie Quandalle, DSI du Groupe SMCP (Sandro, Maje, Claudie Pierlot, Fursac), a été le Grand Témoin de la matinée. Celle-ci a notamment commenté les résultats de l'étude Comment aligner la stratégie applicative et les besoins métiers ?. Retrouvez ici le replay intégral de la webconférence Applicatifs métiers : renouveler en faveur de l'hybride et du standard.


« L'adaptabilité, un enjeu majeur pour les organisations dans un contexte concurrentiel et incertain » a plaidé Yan Lemoigne, country director de Tanzu France / VMware.

La crise sanitaire a renforcé un certain nombre de défis que les organisations devaient relever. Yan Lemoigne, country director de Tanzu France / VMware, en a cité plusieurs lors de son intervention : « les contraintes réglementaires qui ne cessent d'évoluer, la concurrence, le recrutement et la rétention des talents, la réduction du time to market... ». Pour lui, l'adaptabilité est clairement la clé nécessaire pour relever tous les défis. C'est ce qu'il a expliqué en détail au cours de son intervention, à retrouver en intégralité au sein de la retransmission de la webconférence.


« La blockchain au service de l'expérience client » a détaillé Céline Bayle, directrice marketing produit de Sage (à droite) en compagnie de Adrien Geraldes, responsable d'applications chez Noveal (groupe L'Oréal - à gauche).

PublicitéA l'invitation de Sage, Adrien Geraldes, responsable d'applications chez Noveal, une filiale du groupe L'Oréal fabriquant des constituants des cosmétiques, est venu expliquer sa problématique métier : « les exigences des consommateurs sont de plus en plus élevées et attendent le maximum d'information sur les produits, y compris en matière de traçabilité de toute les étapes de production. » La traçabilité est en l'occurrence garantie par une blockchain dont les informations sont accessibles par un simple QR code. La blockchain est alimentée par les informations issues de l'ERP (en l'occurrence X3 de Sage) via API. Céline Bayle, directrice marketing produit de Sage, a plaidé : « au-delà de la colonne vertébrale, l'ERP, nous avons à accompagner l'innovation comme la blockchain et garantir la connexion à tous les partenaires et clients, en amont et en aval de la production. » Retrouvez leur témoignage en intégralité au sein de la retransmission de la webconférence.


Anne Le Bruchec, DRH de Jobteaser, a témoigné de son expérience : « Pourquoi Jobteaser a choisi un SaaS pour sa GRH ».

La plate-forme de mise en relation des étudiants et des entreprises recruteuses Jobteaser a elle aussi dû consolider sa gestion à l'occasion d'une très forte croissance de son activité et de ses effectifs. « Je viens de grands groupes où on continue certes d'utiliser du tableur mais face à une forte croissance, il est nécessaire de s'outiller » s'est souvenue Anne Le Bruchec, DRH de Jobteaser. L'entreprise a fait le choix d'un SaaS et Anne Le Bruchec en a détaillé les raisons au cours de son témoignage, présent au sein de la retransmission intégrale de la webconférence.


« Découvrez comment France Active a repris le contrôle de son SI grâce à l'agilité et au Move To Cloud » ont incité Romain Perry, responsable des projets numériques chez France Active (à droite), et Sylvain Leblanc, coach agile chez Klee Group (à gauche).

A l'invitation de Klee Group, Romain Perry, responsable des projets numériques chez France Active, est venu expliquer comment ce groupe associatif de finance solidaire a repris le contrôle de son SI grâce aux méthodes agiles. Institution financière, France Active doit en effet respecter d'importantes contraintes réglementaires mais avec des effectifs limités. Si la tendance actuelle sur le marché, comme l'indique le titre de la webconférence, d'aller du spécifique au standard, France Active a fait l'inverse. « Pour le core-banking, nous avons choisi du spécifique pour trois raisons majeures » a expliqué Romain Perry. Sylvain Leblanc, coach agile chez Klee Group, a, lui, présenté le rôle de cette société dans les réalisations de France Active. Retrouvez le détail du projet au sein de la retransmission intégrale de la webconférence.


Christine Ernult, DAF adjointe groupe de Teleperformance Group (à droite), et Furkan Biber, directeur de projet chez Teleperformance Group (à gauche), ont expliqué pourquoi choisir le low-code / no-code pour les besoins spécifiques en complément d'un ERP SaaS.

Représentant une autre entreprise ayant choisi d'importants développements spécifiques, Teleperformance Group, Christine Ernult, DAF adjointe groupe, et Furkan Biber, directeur de projet, sont venus témoigner de leur usage du no/low code en PaaS. 380 000 salariés dont 250 000 en télétravail dans le monde permettent à cette entreprise de proposer une externalisation du service client et divers services spéciaux connexes. « Le groupe s'est beaucoup développé par croissance interne et croissance externe, avec une tradition de forte décentralisation, et nous avons depuis plusieurs années une volonté d'une plus grande centralisation et une meilleure harmonisation » a pointé Christine Ernult. D'un côté, le groupe a mis en oeuvre des outils harmonisés standards, de l'autre des développements no/low code en PaaS. Furkan Biber a relevé : « nous avons fait le choix du cloud, très standard en SaaS d'un côté, et palier aux besoins spécifiques avec le PaaS. » Retrouvez leur témoignage intégral au sein de la retransmission de la webconférence.


« La souveraineté : une approche différenciée et ouverte pour adresser les besoins métiers » a plaidé Frédéric Malicki, Chief Technology Officer Southern Europe chez Atos.

Le cloud, c'est bien, le cloud souverain c'est mieux voire nécessaire. C'est ce qu'a ensuite rappelé Frédéric Malicki, Chief Technology Officer Southern Europe chez Atos. « La France, l'Allemagne et l'Europe entière ont fait le choix de développer des clouds souverains pour garantir la sécurité des données, l'interopérabilité et la portabilité » a-t-il relevé. Atos travaille sur des espaces de données communs à plusieurs acteurs dans des domaines très sensibles (santé, énergie...). Retrouvez son intervention intégrale au sein de la retransmission de la webconférence.


Grand Témoin de la matinée, Sylvie Quandalle, DSI du Groupe SMCP (Sandro, Maje, Claudie Pierlot), a détaillé sa restructuration du coeur du SI.

Sylvie Quandalle, DSI du Groupe SMCP, a été le Grand Témoin de la matinée. Cette entreprise omnicanale de mode orientée « luxe accessible » propose quatre marques : Sandro, Maje, Claudie Pierlot et Fursac. « Le groupe s'est construit progressivement avec des marques en silo même si les trois premières avaient les mêmes bases techniques » s'est souvenue Sylvie Quandalle. Outre l'intégration progressive de la quatrième, le groupe a mené de vastes projets de refonte, notamment le projet WeDo. Elle les a détaillés au cours de son témoignage, à retrouver en intégralité au sein de la retransmission de la webconférence.


Romain Lavaud, responsable de département projets et marketing RH, chez Derichebourg Multiservices, a décrit « Comment un SI hybride peut répondre aux exigences d'agilité ».

Témoin suivant, Romain Lavaud, responsable de département projets et marketing RH chez Derichebourg Multiservices, est revenu sur les projets de cette entreprise. Derichebourg Multiservices assure des services d'entretien, de maintenance tertiaire des bâtiments, de gestion de l'énergie/chauffage/climatisation, de mise ne place de mobilier urbain et enfin d'intérim. « Notre grand défi, à la DRH, est de toucher des salariés à la fois nombreux et dispersés chez nos clients » a-t-il raconté. Toute cette relation entre la DRH et les salariés a été digitalisée et repose sur un SaaS. Retrouvez son témoignage intégral au sein de la retransmission de la webconférence.


En partenariat avec MyFrenchStartUp, Louis Naugès, Chief Strategy Officer de Wizy.io, a présenté cette start-up proposant « Le no code pour les mobiles de travailleurs de terrain ».

En partenariat avec MyFrenchStartUp, le dernier témoin de la matinée a été Louis Naugès, Chief Strategy Officer de Wizy.io, qui a présenté cette start-up. « On s'intéresse à des oubliés de l'informatisation, les travailleurs de première ligne » a-t-il indiqué. Retrouvez son intervention intégrale au sein de la retransmission de la webconférence.

Partager cet article

Commentaire

Avatar
Envoyer
Ecrire un commentaire...

INFORMATION

Vous devez être connecté à votre compte CIO pour poster un commentaire.

Cliquez ici pour vous connecter
Pas encore inscrit ? s'inscrire

    Publicité

    Abonnez-vous à la newsletter CIO

    Recevez notre newsletter tous les lundis et jeudis

    La question du moment
    Mesurez-vous régulièrement la pertinence de vos outils d’IA/ML pour vérifier s’ils progressent ?