Viadeo
.
toute l'actualité "Juridique"
neswletterenvoyer contactimprimerrss


Un nouveau bras armé pour la réforme de l'Etat avec la création d'une DOSI interministérielle


Edition du 31/10/2012 - par Bertrand Lemaire
Un nouveau bras armé pour la réforme de l'Etat avec la création d'une DOSI interministérielle


Un décret vient de créer le Secrétariat général pour la modernisation de l'action publique. Ce SGMAP chapeaute désormais la DISIC et la DIMAP (ex-DGME).

Depuis début octobre 2012, la rumeur d'un rapprochement DISIC/DGME allait bon train. Cette alliance entre la Direction interministérielle des systèmes d'information et de communication et la Direction générale de la modernisation de l'État, entre la MOE et la MOA/organisation, est désormais actée par la publication du Décret n° 2012-1198 du 30 octobre 2012 portant création du Secrétariat général pour la modernisation de l'action publique (SGMAP).

Ce SGMAP ne remplace par la DISIC et la DGME mais les chapeaute et les fait désormais dépendre directement du Premier Ministre (en photo : l'Hôtel de Matignon) au lieu d'être rattachées aux ministères financiers de Bercy. Au passage, la DGME devient une Direction interministérielle pour la modernisation de l'action publique (DIMAP). Deux types de services sont également rattachés à ce SGMAP de façon incidente : ceux en charge de l'Open Data (dont Etalab) et ceux en charge de la décentralisation.

Ce SGMAP devient donc une véritable DOSI interministérielle, une « DOSI groupe » de l'Etat. L'article 2 du décret de création lui confie de larges responsabilités dans la réforme des processus de l'Etat et la mise en oeuvre des systèmes d'information associés. Il est notamment en charge du portail Data.gouv.fr et absorbe donc le service Etalab créé à cette fin.

L'article 2 et l'article 3 insistent sur un rôle de coordination interministérielle des projets de systèmes d'information et, autant que possible, sur la création de projets communs ou avec une mutualisation maximale entre les ministères.
Assez curieusement, le SGMAP se retrouve aussi chargé de l'agrément des matériels d'écoute à la place de l'ANSSI, qui reste séparée. Par contre, le secrétaire général placé à la tête du SGMAP rejoint (sans remplacer) les responsables de la DISIC et de la DIMAP (ex-DGME) au comité stratégique de la sécurité des systèmes d'information auprès du secrétaire général de la défense et de la sécurité nationale institué en 2009.



ACTUALITES
A LA UNE
Gouvernance

Le gouvernement chiffre la réduction des dépenses informatiques de l'Etat

22/04/2014 - Nos confrères Les Echos ont mentionné dans leur article « Comment l'exécutif veut économiser 18 milliards dans (...)

International

Les DSI doivent devenir des consultants en technologies

22/04/2014 - Le nouveau rôle de la DSI peut se résumer en un mot : consultant. « La technologie prend une place de plus en plus impor (...)

>> Toute l'actualité

AGENDA
AgoraCMS
Du vendredi 25 avril 2014 au vendredi 25 avril 2014
Maison des Associations Paris 13ème, MAS PARIS, 10/18 rue des terres au curé, 75013 PARIS

CONTRIBUTIONS

Hadoop est en passe de détrôner le datawarehouse traditionnel

Romain Chaumais

Romain Chaumais - Parole d'expert

Co-fondateur d'Ysance et directeur des opérations
Nous le pressentions il y a 2 ans. Nous en sommes aujourd'hui intimement convaincus, preuves à l'appui (...)


Les études CIO







CONNEXION AU CIO PDF
E-MAIL :
MOT DE 
PASSE : 
   Mot de passe oublié ?




SONDAGE
Dans votre organisation, la connaissance client/usager repose sur...