Projets

Marie optimise le fonctionnement de ses machines-outils

Marie optimise le fonctionnement de ses machines-outils
La société Marie SAS, basée à Langres, est spécialisée dans l'usinage de séries de pièces complexes.

Spécialisée dans la production de pièces mécaniques, Marie SAS a choisi Gedix Watch de LMBA pour mieux maîtriser son parc de machines à commandes numériques.

PublicitéFondée en 1973 à Langres (Haute-Marne), Marie SAS dans l'usinage de séries de pièces complexes, d'abord destinées à l'industrie de la machine agricole puis, progressivement, aux secteurs de la manutention, de l'industrie textile, de la robotique, du ferroviaire, des poids lourds et des travaux publics. Pour ce faire, elle dispose d'une quinzaine de centres d'usinage et de 40 machines à commandes numériques. Mais l'entreprise subissait des arrêts de production non-expliqués. Elle voulait donc analyser les données de production pour comprendre l'origine des dysfonctionnements et y remédier.

Pour y parvenir, Marie SAS a mis en place Gedix Watch de LMBA. Cette solution collecte toutes les données des machines à commandes numériques telles que le taux de charge machine, l'opérateur associé à la machine, les temps d'arrêt, le taux de rendement synthétique (TRS), etc. pour les rendre exploitables d'un point de vue analyse des causes. Gedix Watc n'est pas un véritable MES complet (manufacturing execution system, logiciel de pilotage de la production) mais est simple d'implémentation avec des remontées sur tous types de terminaux sans besoin d'investissement dans des terminaux spécifiques.

Avec l'appui des équipes de l'éditeur, Marie SAS a procédé à un déploiement avec des personnalisations pertinentes pour bien comprendre ce qui se passait dans l'usine au-delà des idées reçues qui se sont révélées fausses. Grâce aux données remontées, Marie SAS s'est ainsi rendu compte que son principal problème était l'ordonnancement interne des tâches qui a pu être optimisé. De même, les causes des pannes machines ont pu être identifiées et corrigées avec l'adoption d'une logique de maintenance prédictive. Du coup, l'entreprise produit plus tout en assurant une meilleure qualité.

Partager cet article

Commentaire

Avatar
Envoyer
Ecrire un commentaire...

INFORMATION

Vous devez être connecté à votre compte CIO pour poster un commentaire.

Cliquez ici pour vous connecter
Pas encore inscrit ? s'inscrire

    Publicité

    Abonnez-vous à la newsletter CIO

    Recevez notre newsletter tous les lundis et jeudis

    La question du moment
    Faites-vous recycler/reconditionner les matériels en fin de vie ?