Management

Les DSI s'ouvrent à l'infogérance sélective

Les plates-formes applicatives sont exigeantes en haute disponibilité, performance, sécurité et fiabilité. Autant de besoins qui favorisent le recours à l'infogérance. Et l'émergence de nouveaux entrants sur le marché aux côtés des prestataires traditionnels.

PublicitéLes directions informatiques de la plupart des organisations ont à concilier de nombreux challenges concernant leurs infrastructures applicatives. La liste est longue : augmenter le nombre d'applications reposant sur des plates-formes applicatives, gérer des flux et une connectivité en forte croissance, trouver des compétences coûteuses autour de certaines technologies, améliorer leurs relations avec les directions métier pour l'administration technique des applications, réduire les coûts via la mutualisation, la virtualisation et l'industrialisation, garantir une exploitation performante avec des niveaux de qualité de service optimaux, trouver des alternatives dans un contexte d'urgence de mise en production des applications, répondre aux exigences de continuité de service émanant de leurs clients internes, respecter les règles et législations, etc. Sur un échantillon de 200 entreprises et organisations publiques basées en France et interrogées par Markess International au deuxième trimestre 2007, les plates-formes applicatives pour lesquelles l'administration technique est un enjeu majeur concernent en premier lieu la messagerie et les PGI (Progiciels de Gestion Intégrés), suivis des environnements bureautiques et collaboratifs, et d'applications métier de la finance, de la relation client et de la gestion commerciale, et des ressources humaines. En 2007, 79% des organisations interrogées indiquent avoir engagé des actions visant justement à optimiser l'administration technique de leurs plates-formes applicatives, et pour 45% d'entre elles, cela se fait déjà ou se fera via le recours à l'infogérance sélective. Ces facteurs varient selon les secteurs d'activité auxquels sont rattachés les organisations interrogées. Si la continuité de service (24/7) est mentionnée en premier lieu dans quasiment tous les secteurs d'activité, le secteur public se différencie en mettant en avant l'industrialisation du processus d'exploitation de ses systèmes d'information. De même, les entreprises du monde de la banque, de la finance ou de l'assurance attachent plus d'importance que les autres à l'efficacité et à la productivité. Tout comme les entreprises de la distribution, elles mentionnent que l'infogérance sélective pour leurs plates-formes applicatives leur permettent de réduire les risques opérationnels. Parmi les principaux services privilégiés ou souhaités dans les contrats d'infogérance sélective de plates-formes applicatives, figurent par ordre décroissant de citations de la part des organisations interrogées : la sauvegarde et la restauration de données, l'administration de systèmes, l'administration de serveurs d'applications, le stockage de données et les solutions de sécurité. Des modèles basés sur la flexibilité Face à ce contexte, se profile l'avènement de nouveaux modèles qui concilient l'efficacité opérationnelle et la flexibilité des infrastructures applicatives. « Cette nouvelle donne favorise l'arrivée de nouveaux acteurs sur le marché, qui viennent aux côtés des prestataires « traditionnels » délivrer des services d'infogérance autour de l'administration et de la gestion technique des plates-formes applicatives. Ils maîtrisent les plates-formes technologiques, les systèmes d'exploitation et les bases de données, les plates-formes de développement applicatif, les applications intégrant les architectures orientées services (SOA) et les services web, les nouveaux environnements (sans fil, ToIP, messagerie unifiée et solution collaborative, relation client multi-canal, etc.), la gestion des données et de flux,ainsi que la sécurité et la connectivité », précise Emmanuelle Olivié-Paul, Directrice de la Recherche de Markess International. Les principaux prestataires cités spontanément par les organisations interrogées, mais aussi en tant que concurrents par les offreurs, corroborent cette tendance. Aux côtés des acteurs traditionnels, de type SSII, apparaissent de nouveaux entrants, opérateurs de télécommunications et spécialistes de l'hébergement. Le mapping ci-dessous illustre les citations des entreprises et des prestataires. Markess International estime à près de 1 milliard d'euros en 2007 le marché français de l'infogérance sélective autour des plates-formes applicatives, soit environ 14% du marché de l'infogérance IT en France. Le marché de l'infogérance sélective autour des plates-formes applicatives devrait croître au rythme moyen annuel de 15% sur la période 2007-2009. Il devrait ainsi atteindre 1,3 milliard d'euros en 2009.

Partager cet article

Commentaire

Avatar
Envoyer
Ecrire un commentaire...

INFORMATION

Vous devez être connecté à votre compte CIO pour poster un commentaire.

Cliquez ici pour vous connecter
Pas encore inscrit ? s'inscrire

    Publicité

    Abonnez-vous à la newsletter CIO

    Recevez notre newsletter tous les lundis et jeudis

    La question du moment
    Disposez-vous d’une solution pour contrôler précisément les accès à votre système d’information ?