Management

Le travail hybride est le plus productif

Le travail hybride est le plus productif
Ni le télétravail complet ni le présentiel total ne sont optimaux.

Entre télétravail complet, travail hybride et présentiel total, le plus productif est le deuxième selon une étude menée par Citrix.

PublicitéSi la généralisation du télétravail lors de la crise sanitaire Covid-19 a été scrutée de nombreuses fois par des études ainsi que la situation post-pandémique, l'efficacité du travail est, elle, rarement le sujet abordé. Citrix a piloté une étude sur le sujet qui montre que, des trois formes possibles d'organisation (télétravail complet, travail hybride et présentiel total), l'optimum est le travail hybride. Mais, cependant, les moyens informatiques pour assurer ce travail hybride ne sont pas nécessairement à la hauteur des besoins et des enjeux.

Les travailleurs hybrides sont ceux qui se déclarent les plus productifs (69 % le déclarent), les plus performants (73%) et les plus motivés (69%), devant les télétravailleurs à temps plein (respectivement : 64 %, 69 % et 56%) et les travailleurs en présentiel total (59 %, 65 % et 51%). Le même classement se retrouve pour l'incitation à se dépasser au travail (télétravailleurs : 71 %; hybrides : 63 %; présents : 60%), l'intégration au reste de l'entreprise (respectivement : 70 %, 60 % et 58%), le plaisir à travailler (70 %, 61 % et 60 %) et même pour la recommandation de son employeur à un candidat potentiel (69 %, 60 % et 56%). Et il en est également de même pour la satisfaction vis-à-vis de la technologie à la disposition des collaborateurs pour leur travail : 68 % des travailleurs hybrides sont satisfaits contre 65 % des télétravailleurs et 60 % des personnes astreintes au présentiel.

Citrix note notamment : « 50% des personnes sondées, la technologie fournie par leur entreprise est un obstacle à un travail à distance efficace ». Du coup, 52 % des salariés utilisent des outils personnels pour réaliser leurs tâches malgré les courantes consignes inverses des entreprises. Mais les résultats sont très variables selon les pays, « les Britanniques sont 60% à répondre « oui », contre 48% en France et 46% en Allemagne par exemple. » Enfin, si 69 % des répondants se sentent en mesure de collaborer avec leurs collègues, les disparités sont importantes entre pays également : « la France fait pâle figure (60%) face au Royaume-Uni (80%) et à l'Australie (78%) par exemple. 48% des Français considèrent d'ailleurs que l'arrivée du télétravail et du travail hybride dans leur entreprise y a altéré l'efficacité de la collaboration. »

Partager cet article

Commentaire

Avatar
Envoyer
Ecrire un commentaire...

INFORMATION

Vous devez être connecté à votre compte CIO pour poster un commentaire.

Cliquez ici pour vous connecter
Pas encore inscrit ? s'inscrire

    Publicité

    Abonnez-vous à la newsletter CIO

    Recevez notre newsletter tous les lundis et jeudis

    La question du moment
    Mettez-vous les offres de support des fournisseurs en concurrence avec des prestataires alternatifs ?