Stratégie

Le travail hybride devient la norme dans une majorité des grandes entreprises

Le travail hybride devient la norme dans une majorité des grandes entreprises
Selon une étude OpinionWay pour Slack, plus de la moitié des employés de bureau français estiment que le travail hybride a renforcé l’attachement à leur entreprise.

Une consultation OpinionWay pour Slack montre que le travail hybride s'est durablement installé dans les entreprises, transformant les attentes des salariés, mais que les réticences persistent chez un manager sur deux.

PublicitéÀ l'heure où le travail hybride revient en force, une étude réalisée par OpinionWay pour Slack en novembre 2021 auprès de plus de 1000 employés de bureau français témoigne qu'il a durablement transformé les attentes des salariés en termes de flexibilité et d'outils de collaboration.

Selon cette enquête, le travail à distance est bien installé dans les entreprises, malgré une diminution lors du dernier trimestre 2021. Ainsi, plus d'un répondant sur deux (54%) est en télétravail au moins partiel depuis septembre 2021 et 69% d'entre eux indiquent que leur entreprise fonctionne au moins partiellement en télétravail. Si 48% des sondés affirment que le travail à distance a diminué au sein de leur entreprise depuis septembre 2021, seuls 10% sont revenus au travail au bureau à plein temps. Un peu plus d'un cinquième (21%) n'a jamais travaillé à distance et 18% n'ont pas connu de changement dans la politique de télétravail de leur entreprise. La moyenne se situe à deux jours télétravaillés par semaine, dans les grandes entreprises elle grimpe à trois jours. Ces grandes organisations sont quatre sur cinq (79%) à proposer des modalités de travail flexible, largement adoptées par leurs salariés puisque 61% des salariés de grandes entreprises travaillent à distance, contre environ quatre sur dix dans les structures de moins de 100 salariés. Enfin, le télétravail concerne davantage les encadrants (63%) que les non-encadrants (44%). Plus de la moitié des répondants (59%) ne choisissent pas leurs jours de présence au bureau, la proportion grimpant à 73% chez les moins de 35 ans. Toutefois, les répondants ne sont globalement pas réfractaires à ce modèle hybride, souhaitant en moyenne trois jours de présence au bureau.

Un bilan plutôt positif malgré quelques craintes persistantes

Si 75% des salariés estiment que le télétravail est un atout pour la compétitivité de leur entreprise, la moitié des managers interrogés conservent des doutes, craignant une perte de productivité. Du côté des employés, les avantages mis en avant sont d'abord l'absence des trajets domicile/travail, citée par 45%, suivie par le meilleur équilibre vie personnelle/professionnelle (39%) et une plus grande flexibilité en termes de lieu et d'horaire (35%). Plus d'un quart (27%) pointe une indépendance et une autonomie accrue et 23% notent une augmentation de leur productivité. Une crainte porte toutefois sur l'affaiblissement de la culture d'entreprise, cité par 48% des répondants et 52% des managers. Malgré les réticences d'une partie des managers, une majorité d'employés (71%) estiment que leur entreprise a bien intégré les évolutions liées au travail hybride. Les salariés sont également près de six sur dix (56%) à déclarer que le travail hybride a renforcé leur attachement à leur entreprise et 73% à estimer que celle-ci sort gagnante de la crise sanitaire, témoignant d'un bilan globalement positif.

PublicitéL'expérience du télétravail durant la pandémie a modifié en profondeur les attentes des salariés envers leur employeur. Ainsi 62% des répondants considèrent que la journée de travail classique, de 9h à 17h, n'est plus adaptée. Cette attente de flexibilité se retrouve en particulier chez les répondants de moins de 35 ans, dont 43% se disent prêts à changer d'employeur si celui-ci venait à imposer le retour du travail à plein temps dans les bureaux, contre 31% au niveau global - une proportion qui reste toutefois notable. L'usage des différents outils collaboratifs s'est quant à lui nettement développé. Plus d'un salarié sur deux (52%) estime se servir davantage des applications de visioconférence depuis septembre 2021, 43% des messageries instantanées et 39% des outils de gestion de documents collaboratifs. Les plateformes collaboratives, qui combinent ces différentes fonctionnalités et proposent des capacités supplémentaires, comme les discussions par canaux, ont également progressé, utilisées par 27% des répondants. Les sondés apprécient notamment ces dernières pour le partage rapide de documents et la communication facilitée avec leurs collègues, mais aussi pour renforcer la culture d'entreprise et l'intégration des nouveaux collaborateurs.

Partager cet article

Commentaire

Avatar
Envoyer
Ecrire un commentaire...

INFORMATION

Vous devez être connecté à votre compte CIO pour poster un commentaire.

Cliquez ici pour vous connecter
Pas encore inscrit ? s'inscrire

    Publicité

    Abonnez-vous à la newsletter CIO

    Recevez notre newsletter tous les lundis et jeudis

    La question du moment
    Utilisez-vous les fonctionnalités d’intelligence artificielle proposées dans vos solutions commerciales (ERP, CRM, SIRH, etc.) ?