Management

Le télétravail, c'est bien... pour les autres

Le télétravail, c'est bien... pour les autres
72 % des Français n’envisagent pas de télétravailler malgré un soutien au principe.

Une étude de Kantar TNS pour Randstad montre un paradoxe sur le télétravail : les Français l'approuvent mais ne l'envisagent pas pour eux-mêmes.

Publicité76 % des Français approuvent le récent assouplissement du cadre juridique relatif au télétravail. Mais 72 % affirment, dans le même temps, ne pas envisager de déposer une demande de télétravail auprès de leur employeur dans les six prochains mois. Ce paradoxe est mis en avant par une étude réalisée par Kantar TNS pour Randstad.
Pour le spécialiste des ressources humaines, ce paradoxe s'explique simplement par une aspiration à une évolution qui n'est pas encore rentrée dans les moeurs. Or avec les perturbations récurrents dans les transports, notamment en région parisienne et concernant donc en premier lieu des titulaires d'emplois tertiaires, le moment pourrait être pertinent de se saisir de cette possibilité du télétravail. Rappelons que, désormais, l'employeur doit justifier son refus d'une bascule vers le télétravail, éventuellement à temps partiel (le solde restant en travail posté).

Sur le même sujet, la CIOnférence Digital Workplace : transformer l'expérience utilisateur organisée par CIO aura lieu le 25/09/2018 à Paris.

Partager cet article

Commentaire

Avatar
Envoyer
Ecrire un commentaire...

INFORMATION

Vous devez être connecté à votre compte CIO pour poster un commentaire.

Cliquez ici pour vous connecter
Pas encore inscrit ? s'inscrire

    Publicité

    Abonnez-vous à la newsletter CIO

    Recevez notre newsletter tous les lundis et jeudis

    La question du moment
    Disposez-vous d’une base de données relationnelle ou colonne sur un stockage cloud public ?