Stratégie

La pandémie a accéléré la dématérialisation des processus

La pandémie a accéléré la dématérialisation des processus
Selon l’étude ServiceNow, les collaborateurs IT sont plus confiants que les autres départements dans la capacité de leur entreprise à s’adapter rapidement à d’autres événements majeurs.

D'après une enquête réalisée par Wakefield Research pour l'éditeur ServiceNow, la pandémie a accéléré la transformation numérique de l'ensemble des secteurs, poussant les entreprises à repenser leurs méthodes de travail et à digitaliser leurs processus.

PublicitéUne étude intitulée « The Work Survey », menée à l'échelle mondiale par Wakefield Research pour ServiceNow, a mis en évidence l'impact de la crise sanitaire sur la digitalisation des entreprises. Selon celle-ci, une majorité (92%) des cadres dirigeants et presque autant d'employés (87%) reconnaissent que la pandémie a forcé leur entreprise à repenser ses façons de travailler, en adoptant de nouvelles méthodes et en dématérialisant certains processus. Les deux catégories de répondants soulignent également dans des proportions similaires l'effet accélérateur du Covid-19 sur cette transition.

L'enquête révèle néanmoins qu'il reste du chemin à faire pour digitaliser les processus. 91% des dirigeants admettent ainsi avoir encore des workflows non dématérialisés, notamment pour la validation de documents (51%). Plus étonnant, ils évoquent également la remontée d'incidents de sécurité IT (45%) et le traitement des tickets de support (42%). Par ailleurs, 60% des dirigeants et presque autant (59%) des employés indiquent que leur entreprise ne dispose pas d'un système intégré pour gérer les workflows numériques de façon unifiée. Enfin, les répondants sont globalement peu confiants dans la capacité de leur organisation à s'adapter et à mettre en place d'autres workflows en cas de nouvel événement majeur touchant celle-ci, avec des différences marquées selon leur métier. Si les sondés travaillant dans l'IT sont plus de 60% à se dire confiants, dans la finance cette proportion dépasse tout juste 40% et dans les ressources humaines elle est un peu inférieure à 50%.

Le travail à distance, apprécié malgré certaines craintes

Si les changements mis en place sont globalement appréciés des employés, 60% ne souhaitant pas revenir aux modes de travail antérieurs, cela s'avère moins fréquent chez les cadres dirigeants, dont 47% désirent revenir aux anciennes méthodes. Globalement, les employés apprécient la souplesse offerte par le télétravail : 55% considèrent que les entreprises doivent conserver la flexibilité des horaires et la possibilité de travailler à distance. Toutefois, employés comme managers pointent tous deux des préoccupations en lien avec le télétravail. Chez les cadres dirigeants, les principales craintes portent sur des retards de livraison (54%) tandis que les employés redoutent plutôt un impact sur la collaboration (pour 48% d'entre eux).

Pour finir, l'étude a interrogé les répondants sur les meilleures façons de réallouer les économies réalisées sur les coûts opérationnels durant la pandémie. Pour 57% des managers et 44% des collaborateurs, ces montants doivent être réinvestis dans la transformation numérique. En seconde place arrive la lutte face aux nouveaux entrants, suivie par la R&D et les actions d'acquisition de clients (marketing/publicité).

Partager cet article

Commentaire

Avatar
Envoyer
Ecrire un commentaire...

INFORMATION

Vous devez être connecté à votre compte CIO pour poster un commentaire.

Cliquez ici pour vous connecter
Pas encore inscrit ? s'inscrire

    Publicité

    Abonnez-vous à la newsletter CIO

    Recevez notre newsletter tous les lundis et jeudis

    La question du moment
    Vos collaborateurs sont-ils en majorité équipés pour la visioconférence ?