Stratégie

La gestion de parc peut être largement améliorée

La gestion de parc peut être largement améliorée
Les terminaux sont très mal gérés dans la plupart des entreprises.

Selon une étude menée par l'éditeur de solutions ITSM/ITAM Ivanti, la gestion de parc repose encore beaucoup sur le tableur et reste ainsi primitive.

PublicitéLa gestion des services IT aux utilisateurs (ITSM) et la gestion de parc de biens informatiques (ITAM) sont des tâches qui peuvent être couvertes par des outils dédiés aux nombreuses fonctionnalités, l'offre étant largement mature depuis des années. Mais, selon une étude menée par l'éditeur spécialisé en ITSM/ITAM Ivanti, 43 % des entreprises utilisent toujours de simples feuilles de calculs issues de tableurs pour couvrir ces besoins. Il en résulte bien sûr une gestion très insuffisante et largement perfectible.

Ainsi, dans 56 % des cas, le cycle de vie des appareils n'est tout simplement pas suivi dans son intégralité. Le non-suivi de la redondance de biens peut entraîner des achats qui peuvent se révéler coûteux. L'inventaire et le support des biens occupent parfois plusieurs heures par semaine les équipes de la DSI (c'est avoué par 28 % des répondants). La moitié des répondants consacrent parfois de l'énergie à réparer un bien qui était encore sous garantie et aurait donc pu être échangé sans frais auprès du fournisseur.

L'ITSM et l'ITAM sont cependant plébiscités. 63 % des répondants y voit une manière d'avoir une meilleure visibilité sur leur parc. 59 % jugent que le personnel IT pourrait être plus productif en améliorant ces missions. 54 % cherchent par ces approches à optimiser les coûts et 53 % la fourniture de services.

Partager cet article

Commentaire

Avatar
Envoyer
Ecrire un commentaire...

INFORMATION

Vous devez être connecté à votre compte CIO pour poster un commentaire.

Cliquez ici pour vous connecter
Pas encore inscrit ? s'inscrire

    Publicité

    Abonnez-vous à la newsletter CIO

    Recevez notre newsletter tous les lundis et jeudis

    La question du moment
    Votre entreprise utilise-t-elle une plate-forme intégrée de gestion de la sécurité, protégeant de bout en bout les identités, les données, les infrastructures, les applications et les devices ?