Technologies

L'intelligence artificielle vient renforcer les capacités d'audit financier

L'intelligence artificielle vient renforcer les capacités d'audit financier
Les auditeurs ne redoutent pas la concurrence de l’intelligence artificielle.

Selon une étude menée par l'Université Paris Dauphine-PSL et le cabinet Grant Thornton France, les auditeurs se réjouissent de disposer de l'IA.

PublicitéL'audit comptable et financier est basé sur une manipulation de chiffres. L'intelligence artificielle excelle, par principe, dans ce genre de taches. Dès lors, les auditeurs doivent-ils craindre d'être un jour purement et simplement remplacés par des intelligences artificielles ? D'après une étude menée par l'Université Paris Dauphine-PSL et le cabinet Grant Thornton France, ce n'est pas du tout le cas. Bien au contraire, les auditeurs se réjouiraient des opportunités offertes par l'IA à leur métier.

Ainsi, 96 % des auditeurs interrogés n'ont aucune crainte d'être remplacés. Par contre, 89 % reconnaissent les qualités d'analyse de données par les IA. Pour 50 %, les IA seraient particulièrement intéressantes pour appuyer les auditeurs seniors. Si 79 % jugent que le principal frein à l'utilisation de l'IA est le manque de confiance dans les outisl disponibles aujourd'hui, 78 % estiment que l'automatisation permise par l'IA va rendre possible un développement de « l'audit en continu » (c'est à dire tout au long de l'exercice comptable, au jour le jour, pour détecter une situation anormale au plus proche de sa survenue, par opposition à l'audit ponctuel, notamment en fin d'exercice). La meilleure fiabilité des travaux est soulignée par 84 % des répondants. De plus, 65 % se réjouissent que l'IA accroît la capacité à travailler à distance.

Dès aujourd'hui, 60% des auditeurs déclarent utiliser au moins l'un des outils associés au concept d'IA tandis que 13% n'en ont jamais utilisé. Cependant, ce sont les outils aujourd'hui les plus simples qui sont les plus utilisés : 50 % utilisent des outils d'analyse de données, seulement 3 % de véritables robots de manière régulière, 13 % des outils de reconnaissance visuelle et 11 % de l'apprentissage automatisé (machine learning). Pour 63 % des répondants, l'IA entraîne surtout un avantage en termes de coût grâce à la réduction du temps passé au traitement des données par l'auditeur même si 24% des répondants seulement prévoient une réduction des équipes.

Partager cet article

Commentaire

Avatar
Envoyer
Ecrire un commentaire...

INFORMATION

Vous devez être connecté à votre compte CIO pour poster un commentaire.

Cliquez ici pour vous connecter
Pas encore inscrit ? s'inscrire

    Publicité

    Abonnez-vous à la newsletter CIO

    Recevez notre newsletter tous les lundis et jeudis

    La question du moment
    Avez-vous mis en place une approche de virtualisation des données ?