Management

Gouvernement Fillon : les défis IT qui attendent les promus

PublicitéLe premier gouvernement Fillon vient d'être officiellement désigné. CIO en collaboration avec Lemondeinformatique.fr dresse la liste des projets IT qui attendent quelques-uns des (pas toujours) nouveaux venus. Alain Juppé : ministre de l'Ecologie, du Développement et de l'Aménagement durables. Seul ministre d'Etat du gouvernement, l'ancien professeur à l'ENA canadienne aura à organiser le système des droits à polluer. Depuis une directive européenne de 2003, chaque Etat fixe les quantités de gaz carbonique que ses industriels ont l'autorisation d'émettre. Le numéro deux du gouvernement devra donc établir ces limites pour concilier le respect de l'environnement et le développement des acteurs IT. Eric Woerth : ministre du Budget, des Comptes publics et de la Fonction publique. Il hérite d'un programme chargé avec, entre autres, le suivi du projet Chorus (progicialisation de l'Etat dans le cadre de la Lolf) récemment mis en place, de Copernic (refonte du SI de l'administration fiscale), plus le lancement de Concerto en 2008 (système d'information des ressources humaines) et le déploiement d'Hélios (gestion des collectivités locales par le Trésor public). Michèle Alliot-Marie : ministre de l'Intérieur, de l'Outre-Mer et des Collectivités territoriales. Elle devra s'attacher à la poursuite du chantier du passeport biométrique et à la mise en place de la carte d'identité électronique, dont l'Assemblée nationale devrait discuter au cours du second semestre. Brice Hortefeux : ministre de l'Immigration, de l'Intégration, de l'Identité nationale et du Codéveloppement. Il lui faudra préparer la mise en place de la base européenne de visas Schengen (VIS), décidée il y a quelques jours. Elle rassemblera l'ensemble des visas délivrés par les 3500 postes consulaires européens dans un but de lutte contre l'immigration clandestine. Christine Albanel : ministre de la Culture et de la Communication, porte-parole du Gouvernement. Elle aura à répondre aux défis de la culture numérique. Une tâche qui ne coïncide pas avec le parcours de celle qui est plus habituée aux dorures du château de Versailles (dont elle était jusqu'alors la présidente) que des problématiques de DRM ou d'interopérabilité. Xavier Bertrand et Roselyne Bachelot-Narquin : respectivement ministre du Travail, des Relations sociales et de la Solidarité et ministre de la Santé, de la Jeunesse et des Sports. La répartition de leurs charges reste énigmatique sur deux points : qui s'occupera de la diffusion de la carte Vitale 2 et de la mise en place du dossier médical personnel ?

Partager cet article

Commentaire

Avatar
Envoyer
Ecrire un commentaire...

INFORMATION

Vous devez être connecté à votre compte CIO pour poster un commentaire.

Cliquez ici pour vous connecter
Pas encore inscrit ? s'inscrire

    Publicité

    Abonnez-vous à la newsletter CIO

    Recevez notre newsletter tous les lundis et jeudis

    La question du moment
    Pouvez-vous construire et explorer facilement des ensembles de données ?