Stratégie

Adaptive IT : l'heure de l'industrialisation

Adaptive IT : l'heure de l'industrialisation
La conférence « Adaptive IT : l’heure de l'industrialisation » a eu lieu au centre d’affaires Paris Trocadéro le 12 avril 2022.

Le 12 avril 2022, CIO a organisé à Paris une conférence « Adaptive IT : l'heure de l'industrialisation » en partenariat avec Checkpoint, Cohesity et Klee Group.

PublicitéAprès deux années de crise sanitaire, la CIO.expériences « Adaptive IT : l'heure de l'industrialisation » a été réalisée sous forme de conférence présentielle le 12 avril 2022, au centre d'affaires Paris Trocadéro, avenue Kléber à Paris. Cet événement a été organisé par CIO en partenariat avec Checkpoint, Cohesity et Klee Group. Le présentiel ne dispense pas de bénéficier du confort d'un visionnage en vidéo a posteriori : retrouvez ici la vidéo intégrale de la conférence.

Comme son titre l'indique, la matinée a été consacrée à l'agilité IT mais en y associant la maîtrise des coûts, celle des technologies, et la sécurité dans une logique d'industrialisation et de mise à l'échelle. Joanne Deval, DSI groupe d'Air Liquide, en a été le grand témoin. A ce titre, elle a commenté les résultats de l'étude Comment industrialiser les processus IT pour soutenir l'entreprise agile ? présentés lors de la conférence. Ont également apporté leur témoignage au cours de cette matinée : Jean-Christophe Dislaire (Cloud Platform Champion, Thales Alenia Space), Vincent El Khatib (Cofondateur & CTO, Combigo), Pascal Kuczynski (Délégué Général, Adullact) et Alexandre Streicher (Délégué de la directrice, Agence pour l'Informatique Financière de l'État). Enfin, en partenariat avec MyFrenchStartUp, Gilles Kieffer, fondateur et DG de FoxPlan, a présenté cette start-up.


« DevSecOps : Comment concilier autonomie des équipes agiles et sécurisation IT ? » se sont interrogés Philippe Chrétien, directeur technique (à droite), et Matthieu Laroche, responsable innovation (à gauche) de Klee Group.

A l'heure des cycles en V, la maîtrise, tant technologique que de la sécurité, était nettement plus aisée qu'aujourd'hui. « L'agilité s'insinue partout, dans toutes les entreprises, et y apporte de la performance » a relevé Matthieu Laroche, responsable innovation de Klee Group. A cela s'est ajoutée une difficulté supplémentaire depuis deux ans, avec la crise sanitaire, ayant entraîné de rapides bascules pour le télétravail. Philippe Chrétien, directeur technique de Klee Group, a ainsi relevé : « on ne sait plus toujours où sont les utilisateurs. » Ils ont, ensemble, dialogué pour expliquer sept clés pour intégrer la sécurité dans l'agilité, insistant notamment sur la nécessité de réaliser des « abusers stories » (des cas de mésusages ou de piratage) en même temps que des « user stories » (cas d'usages). Retrouvez leur intervention dans la vidéo intégrale de la conférence.

Publicité
Pascal Kuczynski, délégué général de l'Adullact, a présenté la déclinaison de l'approche plate-forme dans le monde des collectivités locales adeptes du logiciel libre.

Pour garantir l'agilité des organisations, l'approche plate-forme a ses bénéfices. L'État, au travers de la Dinum (direction interministérielle du numérique), a créé une plate-forme pour faciliter la dématérialisation de procédures par les administrations. Si la Dinum était bien adaptée pour les grandes administrations ayant peu de procédures avec beaucoup d'usagers, les collectivités locales sont dans un cas inverse avec beaucoup de procédures ayant peu d'utilisateurs chacune. L'Adullact (Association des Développeurs et des Utilisateurs de Logiciels Libres pour les Administrations et les Collectivités Territoriales) a donc adapté la plate-forme réalisée sous forme de logiciels libres. « Nous ne sommes pas là pour nous faire de l'argent sur le dos des citoyens mais pour répondre à tel ou tel besoin, et il faut donc partager ce qui est fait ici ou là » a plaidé Pascal Kuczynski, délégué général de l'Adullact, défendant le principe « l'argent public ne doit payer qu'une seule fois ». Retrouvez son témoignage dans la vidéo intégrale de la conférence.


« Quelle infrastructure agile pour assurer la gestion sécurisée de vos données ? » a questionné Bertrand Le Quellec, responsable avant-vente de Cohesity.

Tout le monde peut avoir sa propre définition de ce qu'est l'agilité. Son objet est d'améliorer la performance en rendant l'IT plus adaptée et plus réactive face aux évolutions incessantes des besoins. Quand on parle des infrastructures, il y a évidemment les équipements physiques (serveurs, stockage...) dont la souplesse est forcément limitée. Pour Bertrand Le Quellec, responsable avant-vente de Cohesity, « l'agilité de l'infrastructure va être apportée par du logiciel qui va gérer le matériel ». Cette gestion de l'infrastructure inclut le cloud et il est évidemment nécessaire que tout soit géré au travers d'une interface unique, quelques soient les fournisseurs des différents éléments. Retrouvez l'intervention de Bertrand Le Quellec dans la vidéo intégrale de la conférence.


Alexandre Streicher, délégué de la directrice à l'AIFE (Agence pour l'Informatique Financière de l'État), a présenté la démarche associée à la plate-forme de gestion d'API Piste.

L'Agence pour l'Informatique Financière de l'État (AIFE) est un service à compétence nationale du ministère des finances constituée historiquement pour construire et gérer le système d'information financier de l'État, Chorus. Depuis, d'autres projets connexes se sont ajoutés, notamment Chorus-Pro pour la dématérialisation de la facturation à la sphère publique (en attendant la généralisation obligatoire de la facturation électronique). Alexandre Streicher, délégué de la directrice à l'AIFE (Agence pour l'Informatique Financière de l'État), s'est souvenu : « dans le cadre du développement de Chorus-Pro, nous avions besoin de gérer les API alimentant le système ». C'est ainsi que, petit à petit est né le projet Piste (Plateforme d'intermédiation pour la transformation de l'État), présenté par Alexandre Streicher au cours de son témoignage que vous pouvez retrouver dans la vidéo intégrale de la conférence.


Joanne Deval, DSI groupe d'Air Liquide, a détaillé comment les métiers peuvent copiloter l'IT.

Joanne Deval, DSI groupe d'Air Liquide, a été la grand témoin de la matinée. Présent dans 75 pays, Air Liquide fabrique et livre des gaz industriels et médicaux à ses clients, du grand acteur agroalimentaire à l'artisan plombier ayant besoin de gaz pour souder en passant par des acteurs de la santé ou des patients. 3,8 millions de clients permettent de générer 22 milliards d'euros de chiffre d'affaires grâce à 67 000 collaborateurs. L'organisation de l'IT au sein du groupe Air Liquide repose désormais sur un réel copilotage de la DSI avec les métiers. C'est ce qu'a détaillé Joanne Deval au cours de son témoignage, que vous retrouvez dans la vidéo intégrale de la conférence.


Jean-Christophe Dislaire, Cloud Platform Champion pour Thales Alenia Space, a expliqué pourquoi et comment Thales Alenia Space a adopté une approche DevSecOps.

Spécialiste de la fabrication de satellites (télécommunications, observation et navigation) et d'infrastructures complémentaires au sol, Thales Alenia Space a eu besoin de faire évoluer ses processus en les rendant plus agiles. Mais sans perdre en sécurité. La société a donc choisi d'adopter la démarche DevSecOps. Jean-Christophe Dislaire, Cloud Platform Champion pour Thales Alenia Space, a insisté :« nous avons à rassurer des commanditaires férus de sécurité. » Retrouvez son témoignage dans la vidéo intégrale de la conférence.


« Comment concilier agilité et sécurité ? » a interrogé Adrien Merveille, responsable avant-vente chez Check Point Software Technologies.

La question de la sécurité qui ne doit pas être négligée dans les démarches agiles était au coeur de l'intervention suivante, celle d'Adrien Merveille, responsable avant-vente chez Check Point Software Technologies. Il a ainsi d'abord insisté sur la nécessité, justement, de concilier l'agilité et la sécurité ? Si le cloud est un agent de l'agilité, il n'est pas le seul. « Le cloud est dans la logique du tout tout de suite mais c'est de moins en moins le seul synonyme de l'agilité car les conteneurs, par exemple, et les autres technologies de l'agilité se retrouvent aussi dans des datacenters privés » a ainsi relevé Adrien Merveille. Enfin, l'agilité doit être vue à tous niveaux d'un point de vue sécurité. Retrouvez l'intervention d'Adrien Merveille dans la vidéo intégrale de la conférence.


Vincent El Khatib, cofondateur et CTO chez Combigo.com, a exposé comment concilier l'agilité et empreinte environnementale.

Vincent El Khatib, cofondateur et CTO chez Combigo.com, a ensuite expliqué comment l'agilité pouvait être compatible avec la nécessité de minimiser l'empreinte environnementale. Combigo.com est un calculateur d'itinéraire multimodal permettant de comparer le coût, le temps et l'empreinte carbone de différentes manières d'aller d'un point A à un point B (train, avion, etc.), ses résultats étant utilisés par les comparateurs destinés au grand public. Combigo.com absorbe de la donnée des transporteurs et délivre de la donnée aux comparateurs, avec du stockage intermédiaire sous MongoDB. L'algorithmique est traitée en C++, l'IHM en Node.js. « C'est la manière la plus efficiente de réaliser nos traitements » a indiqué Vincent El Khatib. Il a également expliqué pourquoi il a choisi un mix IaaS / PaaS : le IaaS pour le traitement, MongoDB en PaaS. Retrouvez son témoignage dans la vidéo intégrale de la conférence.


Gilles Kieffer, DG de Fox Plan, a présenté cette start-up en partenariat avec MyFrenchStartUp.

Pour terminer la matinée, en partenariat avec MyFrenchStartUp, Gilles Kieffer, DG de Fox Plan, a présenté cette start-up. Editeur d'une solution de gestion de projets, il est l'outil dont rêvait Gilles Kieffer lorsqu'il dirigeait lui-même des projets. Organisation, gestion des plannings et des budgets, visibilité globale... « Il faut que ceux qui pilotent et ceux qui opèrent utilisent le même outils avec les mêmes informations » a insisté Gilles Kieffer. Retrouvez son intervention dans la vidéo intégrale de la conférence.


Les moments de convivialité (petit-déjeuner d'accueil, pause de mi-matinée et cocktail déjeunatoire) permettent aux participants de profiter de la richesse d'échanges liés au mode présentiel.

Partager cet article

Commentaire

Avatar
Envoyer
Ecrire un commentaire...

INFORMATION

Vous devez être connecté à votre compte CIO pour poster un commentaire.

Cliquez ici pour vous connecter
Pas encore inscrit ? s'inscrire

    Publicité

    Abonnez-vous à la newsletter CIO

    Recevez notre newsletter tous les lundis et jeudis

    La question du moment
    Disposez-vous d’un plan de continuité d’activité ?