Projets

Le Ministère de l'Intérieur migre sa messagerie en open-source

La messagerie Outlook/Exchange de Microsoft est abandonnée au profit de Thunderbird/OBM.

Installée il y a dix ans, la solution de messagerie et d'agenda du Ministère de l'Intérieur était à bout de souffle. Construite autour de Microsoft Office et de Microsoft Exchange 5.5, elle ne correspondait plus aux attentes. Le Ministère a choisi de construire la nouvelle plate-forme de messagerie et d'agenda partagé autour de logiciels libres « en s'affranchissant ainsi des contraintes de coût et de maintenance liées aux logiciels payants » comme Philippe Vigneron, ingénieur des télécoms et responsable du pôle Messagerie, l'a déclaré à Civique, le journal interne du ministère. Le projet comporte bien entendu deux faces : la partie serveur, Icasso (Infrastructure de Courriel s'Appuyant Sur des Systèmes Ouverts) et la partie cliente, Pablo. Icasso est une personnalisation de OBM maintenue par Linagora, Pablo une déclinaison de Thunderbird et de son plug-in d'agenda Lightning, issus de la Fondation Mozilla et de sa filiale dédiée à la messagerie. L'un des points mis en avant par le Ministère est le complément de saisie automatique des adresses de messagerie : en tapant les premières lettres d'une adresse, le logiciel proposera automatiquement les adresses pouvant convenir issues des annuaires du Ministère par ordre de pertinence, celle-ci étant estimée par la proximité structurelle (d'abord les collègues les plus directs avant les adresses de services plus lointains). Pablo a, de plus, été rendu compatible avec les systèmes de messagerie propres aux forces de police, Rescom 3G et Chagall 2. Pablo et Icasso ont d'abord été déployés à titre expérimental dans les préfectures de l'Ille-et-Vilaine et du Val-de-Marne, ce qui a permis de vérifier la meilleure fiabilité du nouveau système par rapport à l'ancien. Le déploiement national est en cours et devrait s'achever avant la fin de 2008. A chaque fois, un serveur Icasso est installé dans chaque entité (préfecture, service...) à la place d'un serveur Exchange avant de migrer les postes de travail sous Pablo. Selon le Ministère, les utilisateurs migrent sans difficulté de Outlook à Pablo, l'ergonomie générale étant assez proche. Cette architecture est déjà employée par l'Assemblée Nationale et l'INSERM. Le Ministère de la Défense a décidé de l'adopter.

Partager cet article

Commentaire

Avatar
Envoyer
Ecrire un commentaire...

INFORMATION

Vous devez être connecté à votre compte CIO pour poster un commentaire.

Cliquez ici pour vous connecter
Pas encore inscrit ? s'inscrire

    Abonnez-vous à la newsletter CIO

    Recevez notre newsletter tous les lundis et jeudis

    UTILISATION DES COOKIES

    En poursuivant votre navigation sur ce site,
    vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.

    Pour en savoir plus, consultez notre politique relative à la vie privée.

    La question du moment
    Utilisez-vous formellement la méthode DevOps au moins pour certains projets ?