Viadeo
.
toute l'actualité "Techno"
neswletterenvoyer contactimprimerrss


Exclusif : les dessous du scandale du RGI


Edition du 14/05/2008 - par Bertrand Lemaire


La rédaction de CIO a reçu une copie de la note qui aurait été remise par la direction de Microsoft au gouvernement français à l'automne dernier et qui serait à l'origine du recul de la France face à l'éditeur américain.

Le texte qui nous est parvenu est, pour nous, crédible, notamment à cause des voies empruntées, raison pour laquelle la Rédaction de CIO publie cet article. Mais il convient néanmoins de rester prudent, la manipulation semblant être une chose courante dans ce dossier... Le fait que ce texte sorte à quelques jours d'une grande opération de Microsoft dans l'Hexagone, l'Imagine Cup, est probablement un hasard... A l'automne dernier, la direction de Microsoft a rencontré les plus hautes instances de la République Française. L'éditeur souhaitait à tout prix bloquer la publication du Référentiel Général d'Interopérabilité (RGI), consacrant le format OpenDocument, normalisé ISO, comme seul format bureautique de l'administration française. Or ce format est soutenu par les concurrents du géant de Redmond, empêtré à l'époque dans le refus de voir son propre format, Office OpenXML, confié au consortium ECMA. Il a depuis et à son tour été normalisé par l'ISO. Or Microsoft Office 2007 a été conçu autour de ce format dont le rôle est essentiel pour placer la suite bureautique en interface plus ou moins unique du SI, notamment au travers des schémas métier, pérennisant ainsi la domination de Microsoft sur le poste de travail. Une « note sur le Référentiel Général d'Interopérabilité » de six pages aurait alors été remise par l'éditeur aux dirigeants français. Il en aurait résulté un retard volontaire de publication du RGI, pourtant prêt à être appliqué, et le recul de l'Etat aboutissant à l'intégration d'Office OpenXML dans le RGI, une fois la normalisation ISO de ce format obtenue, comme nous l'avons raconté ici même. C'est cette note qui nous serait parvenue. Au delà du déjà énorme marché de l'administration, l'éditeur pouvait craindre que le choix exclusif du format OpenDocument (ODF) donne un coup fatal à la suite bureautique Microsoft Office 2007, y compris dans le secteur privé, qui s'inspire souvent des choix techniques de l'Etat, partage des énarques aux directions d'organisations oblige peut-être... Dans ce qui suit, nous tiendrons pour acquis que le texte qui nous est parvenu est authentique et nous l'appellerons donc « la note », « la note de Microsoft » ou en usant d'un terme équivalent, sans plus de précaution oratoire ni emploi du conditionnel.

Page suivante (2/5) >




ACTUALITES
A LA UNE
International

DSI et directeurs marketing doivent unir leurs forces pour séduire le consommateur à l'heure du numérique

23/10/2014 - Dans le monde des affaires d'aujourd'hui, le consommateur numérique est tout-puissant. La direction marketing détient de (...)

Rendez-vous

Comment innover au service des métiers sans être débordé par le terrain ?

24/10/2014 - Les technologies émergentes s'imposent aux entreprises via le grand public. Les frontières entre outils personnels et pr (...)

>> Toute l'actualité
AGENDA
OpenCIO Summit
Du mercredi 29 octobre 2014 au mercredi 29 octobre 2014
Mairie de Paris IV, 2 place Baudoyer, 75004 Paris


Les études CIO/LMI





CONNEXION AU CIO PDF
E-MAIL :
MOT DE 
PASSE : 
   Mot de passe oublié ?



SONDAGE
Quelle est votre stratégie en matière de logiciels libres ?