Business

RESO : les utilisateurs d'Orbis se serrent les coudes

RESO : les utilisateurs d'Orbis se serrent les coudes
Thierry Lugbull, président de RESO et directeur général des centres hospitaliers de Saint-Lô et Coutances (à gauche) et Emmanuel Mougeotte, directeur général d’Agfa Healthcare (à droite), lors de l’AG de RESO.

Le Réseau des Etablissements de Santé utilisateurs du DPI Orbis (RESO) a annoncé de nouveaux outils pour ses adhérents.

PublicitéLe Réseau des Etablissements de Santé utilisateurs d'Orbis (RESO) a tenu son Assemblée Générale annuelle les 27 et 28 septembre 2018 à l'hôpital parisien Rothschild, un établissement de l'AP-HP. L'éditeur du dossier patient informatisé Orbis, Agfa Healthcare, était partenaire de l'événement, marquant le maintien de bonnes relations entre les deux parties, même si le RESO est une association qui insiste sur son indépendance. Une centaine d'utilisateurs, représentant 26 établissements, ont participé à ces deux journées.

L'éditeur a notamment présenté les nouveautés produits. Par exemple, Orbis U, avec une interface dédiée à la mobilité. Par ailleurs, la messagerie sécurisée et les outils collaboratifs d'Inovelan ayant rejoint Agfa Healthcare, leur intégration et apports fonctionnels à la suite Orbis ont aussi été montrés. Au contraire de SAP et Oracle, Agfa Healthcare a entamé une démarche de discussions avec ses clients pour faire évoluer son contrat de maintenance. Le nouveau contrat devrait être disponible d'ici la fin de l'année. De fait, Emmanuel Mougeotte, Directeur Général d'Agfa HealthCare France, ne peut qu'être « enthousiaste à l'idée d'un tel projet qui présente un caractère unique dans la relation entre un éditeur et ses clients. ». Thierry Lugbull, Président de RESO, s'est réjoui que « les attentes des utilisateurs aient été entendues par Agfa HealthCare. »

Une collaboration renforcée entre les adhérents et avec l'éditeur

Le club continue de développer ses activités. Il s'est doté d'un groupe de travail « pilotage » et structure progressivement les remontées de demandes d'évolutions à l'éditeur. Ce travail ne peut évidemment qu'être favorable autant à l'éditeur qu'à ses clients. De la même façon, le RESO achève sa cartographie de ses membres (qui utilise quoi) afin de faciliter les échanges et demandes d'entraide.

Enfin, le RESO a annoncé la disponibilité en janvier 2019 d'une « Formulothèque ». Il s'agit pour les adhérents de pouvoir s'échanger, selon un principe d'open-source, les modules développés par les uns ou par les autres grâce à Orbis Composer. Ces modules complètent l'offre commerciale d'Orbis. La formulothèque bénéficie du support technique d'Agfa HealthCare. Le RESO se félicite donc que « la Formulothèque de RESO [soit] le premier service d'échange entre utilisateurs, agréé par un éditeur. »

La prochaine Assemblée Générale du RESO se tiendra fin septembre 2019 au Centre Hospitalier Intercommunal de Créteil.

Partager cet article

Commentaire

Avatar
Envoyer
Ecrire un commentaire...

INFORMATION

Vous devez être connecté à votre compte CIO pour poster un commentaire.

Cliquez ici pour vous connecter
Pas encore inscrit ? s'inscrire

    Publicité

    Abonnez-vous à la newsletter CIO

    Recevez notre newsletter tous les lundis et jeudis

    La question du moment
    Les accès aux services cloud (y compris SaaS licites) font-ils l’objet d’une sécurisation particulière ?