Bibliographies

Rapport annuel de la Sacem : l'informatique au coeur de la transformation

Rapport annuel de la Sacem : l'informatique au coeur de la transformation

La société d'auteurs vient de publier son rapport d'activités 2007. Il confirme l'importance de l'informatique dans l'activité de l'entreprise, notamment pour sa part financière.

PublicitéLa Sacem (Société des Auteurs Compositeurs et Editeurs de Musique) vient de publier son rapport annuel 2007. La place de l'informatique est autant importante dans son activité que cela peut être le cas dans une banque, une assurance ou une mutuelle. En effet, son activité principale est de collecter de l'argent qui va être réparti entre les 124 000 sociétaires (dont 15 000 étrangers). La société a réparti en 2007 une somme totale de 643,5 millions d'euros (+1,42% par rapport à 2006). La complexité de la répartition est toujours plus grande. Les droits phonographiques, simples à maîtriser, sont en chute permanente depuis plusieurs années tandis que les données relative à l'exploitation en ligne ne cessent de croître de façon exponentielle. Or les droits perçus par la Sacem sur un titre téléchargé sont de l'ordre de 0,06 euro, ces droits étant répartis aux différents ayants droit au dixième de centime ! En l'occurrence, la clé de répartition classique (en dehors des supports enregistrés où il y a négociation entre les parties) est de un tiers pour l'auteur, un tiers pour le compositeur et un tiers pour l'éditeur. En 2007, 3211 ayants droit ont touché plus de 10 000 euros sur les 45236 sociétaires ayant reçu quelque chose. La Sacem doit donc gérer une très grande masse de petits paiements. Cette gestion très complexe ne saurait se faire sans une informatique performante. Aujourd'hui, la Sacem revendique un taux de traitement automatique des diffusions radiophoniques pouvant atteindre 99% sur certaines radios. L'un des enjeux essentiels de la Sacem est de baisser son coût de gestion (15,18% des perceptions en 2007 contre 15,48% en 2006). La baisse régulière de ce coût de gestion est liée en grande partie au plan Hélios (Harmonisation et Evolution des Logiciels Informatiques et de l'Organisation de la Sacem), lancé il y a cinq ans, expliqué par Michel Allain, Directeur de l'Organisation et des Systèmes d'Information et Directeur-adjoint de la Sacem, lorsque nous l'avions interviewé. Après la refonte d'une série de couches périphériques, 2007 a été l'année où les applications du coeur de métier ont débuté leur réécriture. Le budget informatique de la Sacem est de 27,8 millions d'euros, soit 14,7% de son budget opérationnel, ce qui est comparable à ce quel'on trouve dans le secteur bancaire. La Sacem est également prestatrice de services informatiques pour d'autres sociétés d'auteurs, notamment la SDRM, la Sorecop, Copie France...

Partager cet article

Commentaire

Avatar
Envoyer
Ecrire un commentaire...

INFORMATION

Vous devez être connecté à votre compte CIO pour poster un commentaire.

Cliquez ici pour vous connecter
Pas encore inscrit ? s'inscrire

    Publicité

    Abonnez-vous à la newsletter CIO

    Recevez notre newsletter tous les lundis et jeudis

    La question du moment
    Utilisez-vous des solutions basées sur le machine learning pour renforcer vos capacités de cybersécurité ?