Projets

Pour gagner en performance, Labeyrie bascule son système ERP dans le cloud

Pour gagner en performance, Labeyrie bascule son système ERP dans le cloud
Louis Goffaux (Labeyrie Fine Foods) : « nous voulons recentrer nos compétences IT sur les projets de transformation organisationnels. »

Pour augmenter la performance opérationnelle et financière de ses environnements IT, Labeyrie Fine Foods, entreprise alimentaire spécialisée dans les produits alimentaires de la mer et du terroir, a décidé de basculer son environnement ERP JD Edwards dans le cloud d'IBM.

Publicité« Il est de plus en plus difficile de disposer des compétences techniques pointues requises pour maintenir les infrastructures », observe Louis Goffaux, CIO de Labeyrie Fine Foods. Pour les entreprises éloignées de la région parisienne, comme Labeyrie, basée à Saint Geours de Maremne, un village situé à 50 km de Bayonne dans le sud-ouest de la France, cet enjeu est encore plus présent. Dans ce contexte, la DSI a choisi de migrer dans le cloud son système ERP, une solution JD Edwards (JDE).

Depuis plusieurs années, la DSI de Labeyrie Fine Foods s'est engagée dans une démarche de modernisation IT, afin d'accompagner la croissance de l'entreprise. Fin 2019, l'entreprise a par exemple mené un projet de traçabilité autour de la plateforme IBM Food Trust, exploitant la blockchain pour apporter de la transparence aux consommateurs sur deux références de saumon fumé. La migration vers le cloud de ses applications métiers va contribuer à recentrer les ressources internes vers ce type d'initiative. « Nous voulons utiliser nos compétences IT pour les projets de transformation organisationnels, plutôt que pour maintenir les infrastructures », souligne le CIO.

Une migration initiale en mode lift & shift

Une fois la décision prise, l'entreprise a lancé un appel d'offres, à l'issue duquel elle a retenu l'offre d'IBM. Ce choix était motivé notamment par les compétences d'IBM sur la solution JD Edwards, ainsi que par la présence d'une équipe locale, avec une expertise sur le cloud. Des critères liés à la sécurité et à la performance financière sont également entrés en compte. Après un Proof of Concept achevé en juillet 2020, la DSI et son partenaire préparent actuellement le passage en production, prévu pour le premier trimestre 2021. Dans un premier temps, la transition s'effectuera en mode « lift & shift », en optimisant toutefois l'environnement JDE pour le cloud. À terme, l'entreprise envisage d'externaliser complètement la gestion de ses infrastructures, en s'appuyant sur l'offre de services managés d'IBM.

Partager cet article

Commentaire

Avatar
Envoyer
Ecrire un commentaire...

INFORMATION

Vous devez être connecté à votre compte CIO pour poster un commentaire.

Cliquez ici pour vous connecter
Pas encore inscrit ? s'inscrire

    Publicité

    Abonnez-vous à la newsletter CIO

    Recevez notre newsletter tous les lundis et jeudis

    La question du moment
    Vos équipes sont-elles formées aux spécificités du cloud public ?