Projets

Chez Labeyrie, la blockchain garantit la traçabilité des saumons fumés aux consommateurs

Chez Labeyrie, la blockchain garantit la traçabilité des saumons fumés aux consommateurs
Céline Porterie, Labeyrie Fine Foods : « La blockchain nous permet de donner accès au consommateur à une information précise via un QR code ».

Pour répondre aux attentes des consommateurs, la marque Labeyrie utilise la plateforme IBM Food Trust afin de donner accès, via la blockchain, aux informations de traçabilité pour deux références de saumon fumé.

PublicitéLes acteurs du secteur agro-alimentaire font de plus en plus appel à la blockchain, notamment pour offrir de nouvelles garanties aux consommateurs. La marque Labeyrie a ainsi annoncé en novembre 2019 la mise en oeuvre d'une solution de traçabilité basée sur cette technologie pour deux de ses références de saumon fumé : le saumon fumé grandes origines cercle polaire norvégien 4 tranches et le saumon fumé de Norvège 4 tranches.

Le projet a été piloté par la direction des achats Poissons. Il s'inscrit dans une démarche de qualité et de traçabilité engagée de longue date, qui a obtenue la certification Certiconfiance dès 2007. « Nous avons commencé par étudier les attentes des consommateurs d'aujourd'hui en matière de traçabilité et de transparence, en montant en interne des groupes de travail multi-métiers, réunissant le marketing, la production, la qualité et les achats », explique Céline Porterie, anciennement directrice des achats Poissons et aujourd'hui directrice générale de la BU Ingredients chez Labeyrie Fine Foods.

La blockchain, un complément aux démarches de qualité en place

Dans la continuité de ce travail, l'entreprise s'est mise en quête de technologies lui permettant d'aller plus loin dans sa démarche, en collaboration étroite avec son département informatique, dirigé par Louis Goffaux. « Nous avons compris ce qu'était la blockchain et en quoi elle pouvait répondre à notre besoin, à savoir cette transmission de l'information inaltérable et instantanée pour donner accès au consommateur à une information précise via un QR code sur les emballages », souligne Céline Porterie.

Rapidement, Labeyrie se tourne vers la solution blockchain IBM Food Trust sur le cloud, en raison de l'expérience d'IBM sur la blockchain agro-alimentaire. « La dernière étape a été de trouver un fournisseur qui allait pouvoir nous accompagner dans cette démarche et accepter de connecter nos systèmes d'informations respectifs afin de les ancrer dans la blockchain. Partenaire de longue date, le salmoniculteur Cermaq a très vite partagé l'importance pour Labeyrie de se lancer sur la blockchain de façon pionnière et s'est lancé dans le projet à nos côtés », explique l'ancienne directrice des achats Poissons.

Un dispositif opérationnel en moins d'un an

Le groupe de travail cross-fonctionnel, en collaboration avec les équipes d'IBM, a ensuite travaillé afin de mettre en place les premières blockchains opérationnelles, un pari accompli en moins d'un an. Dès à présent, les consommateurs peuvent scanner le QR code imprimé sur les emballages des produits disponibles dans les enseignes partenaires, ce qui les amènent directement vers l'application dédiée. Il suffit ensuite de renseigner le numéro de lot annoté sur le produit pour avoir accès aux informations, de la ferme aquacole en Norvège à la préparation des saumons fumés dans l'atelier des Landes de Labeyrie, basé dans le Sud-Ouest de la France.

PublicitéLa marque fournit ainsi, sur ses deux références de saumon fumé, les informations sur l'espèce, la provenance, les conditions d'élevage en Norvège (densité, alimentation, durée) et la préparation dans l'atelier (étapes de tranchage, fumage), ainsi qu'un rappel de ses engagements. Les informations enregistrées à chaque étape du processus sont immuables. Par la suite, ce dispositif de traçabilité devrait être amené à s'étendre à l'ensemble des gammes de saumon fumé de la marque.

Partager cet article

Commentaire

Avatar
Envoyer
Ecrire un commentaire...

INFORMATION

Vous devez être connecté à votre compte CIO pour poster un commentaire.

Cliquez ici pour vous connecter
Pas encore inscrit ? s'inscrire

    Publicité

    Abonnez-vous à la newsletter CIO

    Recevez notre newsletter tous les lundis et jeudis

    La question du moment
    La capacité à personnaliser/paramétrer une solution de façon simple fait-elle partie de vos critères quand vous choisissez un nouvel outil ?