Interviews

Philippe Cotelle (AMRAE) : « l'assurance cyber est un outil vraiment intéressant, mais difficile à manipuler »

Philippe Cotelle (AMRAE) : « l'assurance cyber est un outil vraiment intéressant, mais difficile à manipuler »
Philippe Cotelle, Président de la Commission Systèmes d’information de l’AMRAE : « la cyber-assurance est aussi un défi pour les assureurs. »
Retrouvez cet article dans le CIO FOCUS n°172 !
Les cyber-assurances, un outil au service de la résilience des organisations

Les cyber-assurances, un outil au service de la résilience des organisations

Apparues il y a une quinzaine d’années, les cyber-assurances étaient jusqu’à présent souscrites majoritairement par les très grandes entreprises. Avec la hausse des cyber-attaques, l’outil commence lentement à se démocratiser, et intéresse aussi bien les RSSI que les Risk...

Découvrir

Administrateur de l'AMRAE, Philippe Cotelle préside la Commission Systèmes d'information de l'association. Risk Manager d'Airbus Defense & Space, il supervise notamment les garanties d'assurance en cyber-risques de l'ensemble du groupe. Pour CIO, il fait le point sur les enjeux et le marché actuel de la cyber-assurance.

CIO : Quel est le niveau de maturité des entreprises en matière de cyber-assurance ?Philippe Cotelle : Dans les grandes entreprises, la prise de conscience du risque cyber est établie, aussi bien au niveau des responsables de la sécurité que du comité exécutif. Presque tous les grands groupes ont souscrit une cyber-assurance....

Il vous reste 97% de l'article à lire
Vous devez posséder un compte pour poursuivre la lecture

Créez votre compte Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous !

Partager cet article

Commentaire

Avatar
Envoyer
Ecrire un commentaire...

INFORMATION

Vous devez être connecté à votre compte CIO pour poster un commentaire.

Cliquez ici pour vous connecter
Pas encore inscrit ? s'inscrire

    Publicité

    Abonnez-vous à la newsletter CIO

    Recevez notre newsletter tous les lundis et jeudis

    La question du moment
    Votre entreprise possède-t-elle des serveurs ou des datacenters en interne ?