Interviews

Paul Cohen-Scali (DSI, Sacem) : « notre axe prioritaire est le service »

Paul Cohen-Scali (DSI, Sacem) : « notre axe prioritaire est le service »
Paul Cohen-Scali, DSI de la Sacem, doit délivrer les services attendus par les sociétaires, pas refondre encore l’informatique.
Retrouvez cet article dans le CIO FOCUS n°198 !
Le cloud n'est pas la panacée !

Le cloud n'est pas la panacée !

A lire de nombreux témoignages, on aurait tendance à croire qu'il suffit de migrer son système d'information dans le cloud public et tous les ennuis disparaissent comme par enchantement. Bien entendu, la magie n'existe pas. Certes, le cloud est utile. Certes, il résoud un certain nombre de...

Découvrir

Paul Cohen-Scali, DSI de la Sacem, détaille la stratégie IT de l'une des principales sociétés de gestion collective au monde. Face à la crise sanitaire et, surtout, aux évolutions du marché de la musique, il est nécessaire de réaliser des choix pragmatiques et raisonnés tout en innovant pour accompagner les bouleversements de l'écosystème de la Sacem. De plus, la société réalise actuellement le plus grand plan de recrutement de son histoire et il concerne l'IT.

CIO : Pour commencer, pouvez-vous nous présenter en quelques mots la Sacem ?Paul Cohen-Scali : La Société des Auteurs, Compositeurs et Editeurs de Musique est une société civile avec quatre missions.La première, la plus centrale, est de collecter et de répartir les droits d'auteur liés à l'usage de la musique et à l'utilisation...

Il vous reste 98% de l'article à lire
Vous devez posséder un compte pour poursuivre la lecture

Créez votre compte Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous !

Partager cet article

Commentaire

Avatar
Envoyer
Ecrire un commentaire...

INFORMATION

Vous devez être connecté à votre compte CIO pour poster un commentaire.

Cliquez ici pour vous connecter
Pas encore inscrit ? s'inscrire

    Publicité

    Abonnez-vous à la newsletter CIO

    Recevez notre newsletter tous les lundis et jeudis

    La question du moment
    Vos terminaux sont-ils équipés d’une solution EDR (endpoint detection & response) en complément des antivirus classiques ?