Projets

Le Crédit Agricole en Bretagne optimise graphiquement ses processus

Le Crédit Agricole en Bretagne optimise graphiquement ses processus
Eric Rousselin, directeur du Crédit Agricole en Bretagne, voulait réduire les délais de traitement en supprimant les goulots d’étranglement.

Le groupement bancaire Crédit Agricole en Bretagne a mis en oeuvre iGrafx Process Mining pour optimiser ses processus métier en crédit immobilier.

PublicitéL'association Crédit Agricole en Bretagne fédère les quatre caisses régionales bretonnes du Crédit Agricole pour en mutualiser certaines ressources et processus. Les 5 000 collaborateurs des quatre caisses servent ainsi 1,7 million de clients. Pour accroître la satisfaction client, il faut fluidifier les processus et éviter tout ralentissement inutile. Cela passe par une analyse et une optimisation de ces processus, taches confiées à l'équipe d'Operational Excellence du Crédit Agricole en Bretagne (OE-CAB). En particulier, un processus était en cause : celui du traitement des prêts immobiliers. L'OE-CAB voulait donc bien comprendre le traitement interne des prêts immobiliers, modéliser les processus pour les analyser, les optimiser et les mettre sous contrôle continu, le tout afin de mieux affronter la concurrence et gagner de nouveaux clients.

Pour y parvenir, le Crédit Agricole en Bretagne a choisi, après un appel au marché, Process Explorer 360, une solution de process mining d'iGrafx. Cette solution peut tracer rapidement et facilement les processus impliquant plusieurs systèmes et des équipes séparées. La solution intègre de l'intelligence artificielle et de l'apprentissage automatique pour identifier immédiatement les goulots d'étranglement et améliorer les processus par région, fonction ou domaine.

Partager cet article

Commentaire

Avatar
Envoyer
Ecrire un commentaire...

INFORMATION

Vous devez être connecté à votre compte CIO pour poster un commentaire.

Cliquez ici pour vous connecter
Pas encore inscrit ? s'inscrire

    Publicité

    Abonnez-vous à la newsletter CIO

    Recevez notre newsletter tous les lundis et jeudis

    La question du moment
    Utilisez-vous des bases de données en mémoire pour certaines applications data-intensives ?