Management

La généralisation du télétravail entre satisfaction et réserves

La généralisation du télétravail entre satisfaction et réserves
Le télétravail à domicile est globalement apprécié par les salariés mais avec des réserves.

La crise sanitaire du Covid-19 a amené une généralisation du télétravail mais une étude YouGov / Okta pointe avantages et inconvénients perçus.

PublicitéLe monde du travail a été profondément bouleversé par la crise sanitaire du Covid-19. En particulier, une telle généralisation du télétravail n'avait jamais eu lieu. Une étude menée par YouGov pour Okta est revenu sur la perception de la situation par les travailleurs. 59% des répondants ont déclaré n'avoir jamais eu l'occasion de pratiquer le télétravail auparavant (60 % dans le secteur public), et se rendaient sur leur lieu de travail cinq jours par semaine. C'est dire l'ampleur du changement.

Même si 33 % reconnaissent que leur entreprise ne leur a pas fourni le matériel nécessaire pour travailler à domicile, 63% des répondants français reconnaissent pouvoir mieux se concentrer en télétravail. La moitié disposent, à titre personnel, des outils et du lieu nécessaire. Selon les secteurs, la préparation au télétravail était plus ou moins avancée : 79% des professionnels du secteur informatique ont déclaré avoir un accès aux équipements nécessaires contre 35 % dans la santé par exemple. 48% et 44% des répondants auraient respectivement bénéficié du matériel et des logiciels adéquats dans le secteur public contre respectivement 54% et 47% pour les salariés du secteur privé. Un quart des répondants français estime que les mesures de sécurité prises par leurs employeurs pour les protéger des cyberattaques sont satisfaisantes mais 6% des répondants ne sont pas du tout rassurés.

Malgré tout, le télétravail n'est pas le paradis, en particulier dans des grandes villes comme Paris où les appartements sont petits. 29% des répondants ont affirmé ne pas être aussi productifs qu'au bureau car ils ont dû partager leur espace ou s'occuper de leurs enfants. Ce n'est pas le seul inconvénient du télétravail : 39% des répondants déclarent être attristés de ne plus pouvoir avoir des conversations en personne avec leurs collègues et 46% d'entre eux regrettent ainsi les liens qu'ils avaient forgés avec ceux-ci. 35 % des Parisiens, la population la plus critique vis-à-vis du télétravail, sont ainsi nostalgiques de la séparation vie privée / vie professionnelle contre environ un quart dans les autres régions.

Partager cet article

Commentaire

Avatar
Envoyer
Ecrire un commentaire...

INFORMATION

Vous devez être connecté à votre compte CIO pour poster un commentaire.

Cliquez ici pour vous connecter
Pas encore inscrit ? s'inscrire

    Publicité

    Abonnez-vous à la newsletter CIO

    Recevez notre newsletter tous les lundis et jeudis

    La question du moment
    Avez-vous déployé des outils de fédération de données ?