Stratégie

La DINUM continue d'accélérer les start-ups d'Etat

La DINUM continue d'accélérer les start-ups d'Etat
Nadi Bou Hanna, directeur de la DINUM, peut se réjouir de la multiplication des projets du programme Beta.gouv.fr.

Le Fonds d'Accélération des Startups d'État, géré par la DINUM, finance 5 services numériques avec son 4ème appel à projets et en lance deux autres.

PublicitéLe Fonds d'Accélération des Startups d'État a été doté d'un budget global de cinq millions d'euros sur l'exercice 2019-2020. Géré par la DINUM (Direction Interministérielle du Numérique), son objet est de faciliter la diffusion et la généralisation d'initiatives nées dans les différentes administrations et ayant déjà eu une traduction concrète. Plusieurs appels à projets ont déjà été menées, amenant à financer diverses initiatives. Les lauréats du quatrième viennent ainsi d'être révélés tandis que les cinquième et sixième sont annoncés avec clôture, respectivement, le 28 septembre et le 16 novembre 2020.

Pour être éligible à une aide financière du Fonds, il faut que le projet réponde à une problématique de politique publique, que la solution apportée ait un impact réel et mesuré, que la solution ait une feuille de route précise, que le recours à une assistance de la DINUM soit nécessaire et, enfin, que le premier financement soit celui de son administration d'origine. Dans le cadre du programme de start-ups d'État Beta.gouv.fr, ce dispositif répond donc bien à une aide à la diffusion, d'autres accompagnements étant dédiés à d'autres stades du développement.

Dans le cadre du quatrième appel à projets, sur les dix start-ups d'État sélectionnées, cinq ont finalement été retenues. La première est un registre de preuve de covoiturage : il s'agit de disposer d'un outil unique récoltant auprès des plates-formes les trajets en covoiturage susceptibles de bénéficier d'une incitation d'une collectivité locale. Les vingt-cinq collectivités partenaires n'ont plus qu'à utiliser le service pour délivrer l'incitation promise. Les quatre autres sont : Acceslibre (plateforme collaborative pour développer l'accessibilité), Aides territoires (faciliter l'accès aux aides pour les projets locaux), CarbuRe (gestion centralisée des flux de biocarburants) et Potentiel (accompagner le déploiement des projets d'énergies renouvelables électriques).

Partager cet article

Commentaire

Avatar
Envoyer
Ecrire un commentaire...

INFORMATION

Vous devez être connecté à votre compte CIO pour poster un commentaire.

Cliquez ici pour vous connecter
Pas encore inscrit ? s'inscrire

    Publicité

    Abonnez-vous à la newsletter CIO

    Recevez notre newsletter tous les lundis et jeudis

    La question du moment
    Avez-vous déjà fait appel à des hackers éthiques ou des chasseurs de bug pour vérifier la sécurité de vos systèmes et applications ?