Juridique

La biométrie est-elle sans intérêt en entreprise ?

Une étude menée par le Club des Directeurs Sécurité d'Entreprise (CDSE) arrive à la conclusion que la biométrie est inapplicable dans les faits aux entreprises françaises.

PublicitéL'étude n'a été réalisée que sur 50 grandes entreprises mais elle est instructive. Seulement 35% des entreprises interrogées par le Club des Directeurs Sécurité d'Entreprise (CDSE) utilisent un système biométrique. Selon le CDSE, la biométrie ne semble pas encore être un outil indispensable pour les directeurs sécurité, d'autant que parmi les 35% d'entreprises ayant recours à la biométrie, seule la moitié d'entre elles ont généralisé ces systèmes à l'ensemble de leurs infrastructures. L'enquête a été menée sur les systèmes de contrôle d'accès biométrique auprès de 50 directeurs de la sécurité d'entreprises du SB120. L'enquête révèle aussi que le marché de la biométrie est loin d'être aussi florissant qu'il n'y parait pour les prestataires de sécurité privée. En effet, estime le CDSE, la biométrie pâtit de multiplie talons d'Achille et les difficultés inhérentes à la mise en place de systèmes biométriques sont encore beaucoup trop nombreuses : - les contraintes juridiques (autorisation obligatoire de la CNIL), - l'obsolescence rapide des systèmes, - le manque de fiabilité, - les coûts trop élevés d'installation, - les questions éthiques, - les possibles réactions négatives du personnel Conclusion forte du CDSE : l'ensemble de ces inconvénients rend les techniques de sécurisation biométriques inapplicables aux entreprises françaises pourtant confrontées à des menaces grandissantes : fraudes, espionnage industriel, piratages...

Partager cet article

Commentaire

Avatar
Envoyer
Ecrire un commentaire...

INFORMATION

Vous devez être connecté à votre compte CIO pour poster un commentaire.

Cliquez ici pour vous connecter
Pas encore inscrit ? s'inscrire

    Publicité

    Abonnez-vous à la newsletter CIO

    Recevez notre newsletter tous les lundis et jeudis

    La question du moment
    La solidité financière d’un fournisseur est-elle systématiquement vérifiée avant de le choisir ?