Projets

La banque polynésienne Socredo renforce la sécurité de sa messagerie face au phishing

La banque polynésienne Socredo renforce la sécurité de sa messagerie face au phishing
Depuis janvier 2022, Protect a déjà bloqué 10 741 mails malveillants chez Socredo, protégeant ainsi les employés et les clients de la banque polynésienne.

Socredo, banque implantée dans l'ensemble de la Polynésie française, a déployé la solution Protect de Mailinblack afin de servir de première ligne de défense face aux nombreuses tentatives de cyberattaques passant par la messagerie.

PublicitéAvec 25 agences de proximité réparties sur cinq archipels de Polynésie française, la banque Socredo, créée en 1959, est aujourd'hui l'une de premières banques implantées sur le territoire polynésien. Face à la hausse des cyberattaques ciblant le secteur financier, en particulier celles utilisant l'hameçonnage ou phishing, la banque a choisi de mettre en place la solution Protect de Mailinblack.

« Socredo a été touchée à de nombreuses reprises par des tentatives de cyberattaques : campagnes de phishing auprès de nos clients, tentatives d'intrusion sur nos serveurs ou encore attaques par ingénierie sociale avec usurpation de l'identité de nos clients pour tromper nos collaborateurs. Les menaces sont plus fréquentes et surtout, de plus en plus perfectionnées », constate Philippe Chaumine, DSI de Socredo. Pour s'en prémunir, la banque a choisi de renforcer la sécurité de sa messagerie, principal canal d'échange avec ses clients. Socredo a retenu la solution de Mailinblack afin de fournir une première ligne de défense face aux cybermenaces.

Protect s'appuie sur une technologie d'intelligence artificielle pour détecter les liens frauduleux contenus dans les e-mails et bloquer les messages malveillants, qu'il s'agisse de phishing global ou ciblé, de ransomwares ou de simples spams. « Nous avons choisi la solution pour sa facilité de mise en place et d'utilisation, pour les utilisateurs comme pour les administrateurs. Le haut niveau de protection a évidemment été déterminant dans notre choix. Nous avons également accordé une importance particulière à la présence d'un partenaire local, Inbusol, au sein de cette collaboration », indique Philippe Chaumine. Depuis janvier 2022, Protect a déjà bloqué 10 741 mails chez Socredo.

Partager cet article

Commentaire

Avatar
Envoyer
Ecrire un commentaire...

INFORMATION

Vous devez être connecté à votre compte CIO pour poster un commentaire.

Cliquez ici pour vous connecter
Pas encore inscrit ? s'inscrire

    Publicité

    Abonnez-vous à la newsletter CIO

    Recevez notre newsletter tous les lundis et jeudis

    La question du moment
    Avez-vous des indicateurs ou des enquêtes de satisfaction pour évaluer et suivre la performance du support IT ?