Management

L'axe franco-chinois se renforce pour la formation de cadres high-tech

PublicitéLa croissance à deux chiffres de la Chine, et les 50 milliards d'euros (63 milliards de dollars) d'investissements étrangers qu'elle suscite, donnent du relief à la multiplication des partenariats entre structures d'enseignement et de recherche chinoises et françaises. Dernier accord en date, annoncé ce 24 janvier, celui de l'INT (école d'ingénieur télécom et école de management) vise l'accompagnement à l'international de jeunes entreprises innovantes, assuré conjointement par l'incubateur d'INT et par le HTIBI (Hi-Tech International Business Incubator) de Beijing, le premier de la république populaire qui a contribué à la constitution d'un réseau de 500 incubateurs à travers le pays. Par ailleurs, c'est en profitant du programme européen Asia Link que l'école des Mines de Paris et l'Insa Lyon ont mis sur pied, avec l'université de Tsinghua (Pékin), un cursus menant à un double diplôme franco-chinois (Mastère spécialisé pour la France, master of engineering à Pékin) en management de l'environnement. Pour une quinzaine d'étudiants de part et d'autre, et sur une durée de 14 mois, dont 4 mois d'enseignement en France, 4 en Chine, puis 6 mois de mission en entreprise. Le groupement des écoles des Mines (GEM) et le réseau des INSA qui veillent, l'un et l'autre, à renforcer la visibilité internationale de leur offre en fédérant les initiatives de coopération hors frontières de leurs établissements (7 pour le GEM, 5 pour les INSA), concrétisent ainsi un degré de synergie supplémentaire au niveau national. Parmi les autres cursus à connotation informatique (au sens large) d'écoles d'ingénieurs ayant lancé courant 2006 de nouveaux liens avec des établissements chinois, l'Esigelec, l'Isep, l'ECE (dans le domaine des systèmes et électronique embarqués), l'école des Mines de Nantes (en génie logiciel, avec l'université de Bruxelles). Dans chaque cas, les échanges d'étudiants, et les relations entre enseignants-chercheurs, notamment pour le volet pratique du programme (projet en équipe hybride et/ou en entreprise) font également l'objet de partenariats avec des grands industriels.

Partager cet article

Commentaire

Avatar
Envoyer
Ecrire un commentaire...

INFORMATION

Vous devez être connecté à votre compte CIO pour poster un commentaire.

Cliquez ici pour vous connecter
Pas encore inscrit ? s'inscrire

    Publicité

    Abonnez-vous à la newsletter CIO

    Recevez notre newsletter tous les lundis et jeudis

    La question du moment
    Tous les process métiers internes de l’entreprise sont-ils totalement dématérialisés ?