Tribunes

L'affaire Schrems n'en finit pas de faire des vagues

L'affaire Schrems n'en finit pas de faire des vagues
Christiane Féral-Schuhl, avocat associé du cabinet Féral

La décision de l'autorité homologue de la CNIL en Autriche de sanctionner l'usage de Google Analytics pourrait avoir des conséquences bien plus vastes. Le simple fait de travailler avec un acteur américain pourrait être, en soi, constitutif d'une violation du RGPD. En France, la CNIL vient d'ailleurs de mettre en cause l'utilisation de Google Analytics.

La décision de l'autorité autrichienne de protection des données personnelles (DSB) du 22 décembre 2021 [DSB (Austria), 22 décembre 2021, n°DSB 2021-0.586.257 (D155.027)] et celle du Contrôleur européen de la protection des données (CEPD) du 5 janvier 2022 [CEPD, 5 janvier 2022, Decision in complaint case 2020-1013 submitted by...

Il vous reste 96% de l'article à lire
Vous devez posséder un compte pour poursuivre la lecture

Créez votre compte Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous !

Partager cet article

Commentaire

Avatar
Envoyer
Ecrire un commentaire...

INFORMATION

Vous devez être connecté à votre compte CIO pour poster un commentaire.

Cliquez ici pour vous connecter
Pas encore inscrit ? s'inscrire

    Publicité

    Abonnez-vous à la newsletter CIO

    Recevez notre newsletter tous les lundis et jeudis

    La question du moment
    L’évolution de la menace et la fréquence des cyberattaques ont-ils conduit votre organisation à accroître les budgets dédiés à la cybersécurité ?