Projets

ID Logistics enrobe ses 40 WMS d'une couche d'ergonomie standardisée

ID Logistics enrobe ses 40 WMS d'une couche d'ergonomie standardisée
ID Logistics déploie progressivement une IHM uniformisée au dessus de ses 40 WMS dans ses 365 entrepôts dans le monde. (Photo ID Logistics)

Le prestataire de logistique contractuelle ID Logistics s'équipe d'une solution ergonomique pour uniformiser l'utilisation de ses quelque 40 WMS. Résultat : une prise en main plus rapide par les opérateurs, un déploiement rapide de nouvelles installations, une productivité accrue et même une plus grande attractivité auprès des candidats et employés.

PublicitéPlus de 40 WMS (warehouse management systems). C'est l'imposant patrimoine applicatif qui équipe les 365 entrepôts du groupe de transport et de logistique contractuelle ID Logistics dans les 18 pays où il est présent. Cette abondance de logiciels résulte de l'adaptation aux différents secteurs à qui il s'adresse depuis sa création en 2001 comme la cosmétique, l'agroalimentaire, la grande distribution ou le e-commerce.

Et une fois n'est pas coutume, mais cette abondance de biens nuit. Elle contraint, en effet, les opérateurs en entrepôt à jongler au quotidien entre plusieurs environnements aux ergonomies différentes et parfois très anciennes. Pas question pour autant de se séparer des WMS. ID Logistics s'est donc mis en quête en 2020 d'une solution transverse à installer au-dessus de ces derniers, pour unifier ses processus (gestion des stocks, inventaire, préparation de commandes, expédition, etc.) et en standardiser l'interface homme-machine (IHM).

Une même couche IHM au-dessus de tous les WMS

Le spécialiste de la logistique contractuelle (prestation de bout en bout) a finalement opté pour le logiciel Connect'In d'un de ses fournisseurs historiques, HubOne. « Nous nous sommes plus particulièrement concentrés sur 4 WMS majeurs, précise Laurent Condamine, DSI d'ID Logistics. Nous voulions la même couche visuelle, identique, quel que soit le logiciel. Tous les opérateurs accèdent à la même ergonomie d'écran, et ne verront plus les sous-jacents logiciels. » Connect'In s'installe aussi au-dessus des solutions éventuellement déjà en place chez les clients d'ID Logistics, qu'il s'agisse de WMS du marché, comme ceux de Manhattan ou Hardis, ou d'outils spécifiques. « Nous avons ainsi standardisé les processus métier grâce à l'ergonomie de la solution, mais aussi simplifié et accéléré l'adoption des logiciels, précise Laurent Condamine. Mais l'intégration est également plus rapide et, finalement, nous avons augmenté la productivité de 10 à 15%. »

ID Logistics vient de signer un contrat avec HubOne pour un déploiement de la solution dans la majorité de ses entrepôts dans le monde entier. Des équipes des deux entreprises se déplacent de pays en pays et travaillent avec les DSI et les équipes opérationnelles sur place. « La prise en main est rapide, mais il faut néanmoins montrer aux opérateurs comment ça marche, insiste le DSI. Avant l'officialisation du contrat aujourd'hui, nous avons beaucoup travaillé depuis 3 ans en R&D, nous avons éprouvé, personnalisé, industrialisé.»


Pour Laurent Condamine, DSI d'ID Logistics, ce type de solution "rend aussi les opérateurs plus facilement polyvalents. Ils passent d'un métier à l'autre, mais aussi d'un entrepôt à l'autre quasiment sans formation." (Photo : DR)

PublicitéAutre atout de la solution pour ID Logistics, son ergonomie plus actuelle que celle des outils installés. « Certains WMS fonctionnent avec les touches fonction F4, F5, F11 des claviers », raconte par exemple Laurent Condamine. Des environnements peu attrayants en particulier pour les nouvelles générations. L'IHM de Connect'in est plus lisible et perturbe moins les employés, selon le DSI.

Et cela se révèle aussi un moyen pour ID Logistics d'attirer et de retenir plus facilement les équipes. « Cela rend aussi les opérateurs plus facilement polyvalents. Ils passent d'un métier à l'autre, mais aussi d'un entrepôt à l'autre quasiement sans formation, note Laurent Condamine. Ils n'ont plus besoin d'apprendre un nouveau logiciel à chaque fois. Plus besoin non plus pour les candidats de connaître un WMS spécifique. Et la solution est particulièrement intéressante dans le cas des intérimaires qui, par définition, passent d'un environnement à l'autre en permanence. »

Une brique SI déployable en quelques semaines

Comme le précise par ailleurs le DSI, le logiciel s'exprime même dans la langue de l'opérateur, ce qui facilite l'intégration des employés qui ne parlent pas toujours la langue du pays. C'est le cas du module d'aide vocalisée à la préparation de commande. ID Logistics a, en effet, déployé plusieurs extensions de Connect'in, comme Picktolight IoT ou Voice Picking pour le guidage à la lumière ou à la voix des opérateurs de picking. La préparation de commandes accompagnée par vocalisation a constitué un différenciateur pour HubOne. « Nous avons basculé toutes les anciennes préparations par commande vocale 'à l'ancienne' vers la vocalisation. On passe de la commande vocale mécanique à un mode Siri en quelque sorte. » Nombre d'acteurs de l'intralogistique ont abandonné la commande vocale traditionnelle qui provoquait du stress chez les opérateurs. Laurent Condamine dit ne pas avoir trouvé d'autre éditeur disposant d'une fonction de vocalisation comparable à celle de HubOne.

Le DSI d'ID Logistics pilote une équipe de 400 personnes et encadre les 18 DSI des régions du monde dans lesquelles exerce l'entreprise. Ses grands enjeux résident d'une part dans la cybersécurité, et d'autre part dans l'optimisation de solutions métiers pour l'activité du groupe et pour celles de ses clients. Or, le choix d'un outil de type Connect'In n'est pas neutre en la matière. La DSI définit en effet des « core models » opérationnels et technologiques adaptés à des marchés spécifiques (biens de grande consommation, grande distribution, e-commerce, mode, industrie, etc.) pour démarrer très rapidement une activité nouvelle. Ces modèles comprennent aussi bien la solution logicielle verticale, et donc la couche Collect'In de HubOne, que la gestion du transport. « C'est un SI prêt à l'emploi, maîtrisé, éprouvé sur lequel on a déjà travaillé, raconte Laurent Condamine. Nous avons démarré l'Italie de cette façon en seulement 6 semaines et l'Angleterre en 8 semaines. »

Partager cet article

Commentaire

Avatar
Envoyer
Ecrire un commentaire...

INFORMATION

Vous devez être connecté à votre compte CIO pour poster un commentaire.

Cliquez ici pour vous connecter
Pas encore inscrit ? s'inscrire

    Publicité

    Abonnez-vous à la newsletter CIO

    Recevez notre newsletter tous les lundis et jeudis

    La question du moment
    Votre entreprise a-t-elle pour politique de privilégier le cloud public pour tout nouveau projet ou déploiement ?