Projets

Grasse numérise les actualités de la Grande Guerre

Grasse numérise les actualités de la Grande Guerre
La ville de Grasse a utilisé Aurexus pour numériser les articles de presse de la 1ere guerre mondiale. (Crédit Photo: DR)

Grasse a profité d'une exposition pour mener un grand travail de numérisation d'articles de presse datant de la 1ère guerre mondiale. La solution retenue pour ce projet a été Aurexus.

PublicitéLes commémorations du centenaire de l'Armistice de la guerre de 14-18 sont terminées, mais le besoin de mémoire est toujours présent. Dans ce cadre, la ville de Grasse a mené un projet de numérisation et d'indexation des articles de presse datant de la 1ère guerre mondiale. A l'occasion de l'exposition « 1918, fin d'une guerre », la ville du parfum était à la recherche d'une solution de numérisation.

Aurexus, spécialiste de la conservation du contenu numérique, a été choisi pour ce travail. Il a numérisé plus de 80 000 pages d'articles de presse au format ALTO (Analyzed Layout and Text Object), un standard XML. Les coupures de presse ont été patiemment accumulées dans plusieurs classeurs par Oleg-Eugène Tripet-Skrypitzine, officier de cavalerie et peintre. Un accent particulier a été mis sur la petite histoire dans la grande, à travers l'impact du conflit sur la société provençale.

Numérisation des radiographies militaires

Dans le fonds numérisé, on retrouve en dehors des articles de presse des radiographies militaires réalisées par Pierr Goby, un des inventeurs de la microradiographie. L'objectif de cette numérisation est de montrer pour la première fois les dégâts causés par les éclats d'obus et les balles.

Ce projet a nécessité de la préparation, « avant même de pouvoir se lancer dans la numérisation au format ALTO, il y a eu un important travail de manipulation et de compréhension des documents », explique Annie Garra, responsable du projet pour la ville de Grasse. Elle ajoute qu' « après la numérisation, les équipes d'Aurexus ont corrigé les mots clés et noms propres de chaque article pour permettre des recherches précises plein texte sur ce fonds ». Elle constate enfin que « ce format est compatible avec Gallica, la grande bibliothèque numérique de la BnF ».

Partager cet article

Commentaire

Avatar
Envoyer
Ecrire un commentaire...

INFORMATION

Vous devez être connecté à votre compte CIO pour poster un commentaire.

Cliquez ici pour vous connecter
Pas encore inscrit ? s'inscrire

    Publicité

    Abonnez-vous à la newsletter CIO

    Recevez notre newsletter tous les lundis et jeudis

    La question du moment
    Lors d’un renouvellement de licences ou d’abonnement, une réflexion est-elle systématiquement menée sur la pertinence du choix opéré au regard de l’état du marché ?