Business

FAST VI : appel à candidatures pour les start-ups d'Etat

FAST VI : appel à candidatures pour les start-ups d'Etat
Accélérer les services numériques répondant à un problème de politique publique, tel est le rôle du programme de co-financement Fast.

Le programme Fast vise à soutenir des solutions numériques existantes développées par l'Etat ou les collectivités territoriales pour répondre à un problème de politique publique. Ouvert jusqu'au 16 novembre, le 6ème appel à candidatures reçoit aussi les projets lié au Covid-19.

PublicitéDoté de 5 millions d'euros, accordé par la Loi de Finances pour 2019, le FAST, fonds d'accélération des Start-ups d'Etat et de Territoire est destiné à co-financer des services publics numériques ayant pour but de résoudre un problème de politique publique. Dans ce cadre, le programme beta.gouv.fr lance le 6ème appel à candidatures ouvert jusqu'au 16 novembre 2020 aux administrations (Etat ou collectivités territoriales) apportant des solutions concrètes à accélérer ou à passer à l'échelle. Outre les questions de politique publique, les projets de ce 6ème appel peuvent aussi être en lien avec la crise du Covid-19. 

Parmi les critères de pré-sélection, les projets doivent avoir clairement mesuré l'impact sur le réel de la solution proposée, de façon chiffrée. Ils doivent avoir une feuille de route claire et avoir besoin de l'appui de la Dinum pour déployer le produit. Un co-financement de la période de déploiement ou d'accélération doit être prévu par les sponsors administratifs des projets. Le co-financement de la Dinum pourra aller jusqu'à 300 000 euros pour 6 mois.

Fast 5 : MobiliC, DomiFa, Oz Ensemble et Signaux Faibles

Les lauréats du 5ème appel à candidatures lancé en juillet dernier viennent d'être communiqués. Il s'agit de MobiliC  destiné à simplifier le suivi et le respect du temps de travail des salariés mobiles, de DomiFA, qui vise à faciliter l'accès aux droits pour les personnes sans domicile stable en simplifiant la gestion de la domiciliation, de Oz Ensemble (également incubé à la Fabrique numérique des ministères sociaux),  dont l'objectif est d'offrir un accès simple aux soins en addictologie, et de Signaux Faibles, conçu pour mieux cibler les interventions en remédiation de l'Etat vers les entreprises en difficulté. 15 candidatures avaient été reçues qui avaient conduit à pré-sélectionner 9 dossiers examinés par les membres du comité d'investissement avant de retenir les 4 pré-cités.

Les lauréats du 4ème appel, au nombre de 5, ont été communiqués en juillet dernier  et ceux de la 3ème édition, 5 également, en avril. 

Partager cet article

Commentaire

Avatar
Envoyer
Ecrire un commentaire...

INFORMATION

Vous devez être connecté à votre compte CIO pour poster un commentaire.

Cliquez ici pour vous connecter
Pas encore inscrit ? s'inscrire

    Publicité

    Abonnez-vous à la newsletter CIO

    Recevez notre newsletter tous les lundis et jeudis

    La question du moment
    Utilisez-vous des solutions middleware pour ouvrir vos environnements Legacy et les intégrer avec des technologies plus récentes ?