Projets

Comment la mémoire archéologique marine est préservée

Comment la mémoire archéologique marine est préservée
David Magott, responsable informatique et nouvelles technologies au DRASSM (Département des Recherches Archéologiques Subaquatiques et Sous marines), s’est réjoui d’un choix de proximité et garantissant une baisse d’empreinte environnementale.

Le DRASSM a sauvegardé plus de 100 To de données archéologiques marines dans un datacenter Interxion à Marseille pour son PRA.

PublicitéLe DRASSM (Département des recherches archéologiques subaquatiques et sous-marines) est un service à compétence nationale du ministère de la Culture établi à Marseille. Sa mission consiste à étudier, protéger et conserver le patrimoine archéologique immergé de l'ensemble des eaux marines sous juridiction française, c'est à dire à une distance inférieure à 24 milles (un peu plus de 44 kilomètres) des 10 000 kilomètres de côtes du pays (dont plus de la moitié pour la Métropole), en plus d'être support technique et contrôleur de conformité sur tous les chantiers archéologiques sous-marins. Les données gérées par le DRASSM représentent à l'heure actuelle plus de 100 To et, pour rendre le PRA plus opérationnel, une duplication de ce patrimoine s'imposait à une distance à la fois suffisante mais pas trop importante.

C'est l'offre d'hébergement en colocation de datacenter d'Interxion / Digital Realty qui a été finalement choisie, dans son datacenter de Marseille. Le niveau de sécurité physique a ainsi été jugé suffisant. Les engagements de Digital Realty en matière de réduction de l'empreinte environnementale (baisse de 68 % ses émissions carbone directes et de 24 % ses émissions carbone indirectes d'ici à 2030) ont également été décisifs dans ce choix. Trois méthodes sont utilisées par Interxion pour réduire son empreinte environnemental : l'efficience énergétique, le recours aux énergies renouvelables produites en France et, enfin, la compensation carbone des émissions ne pouvant être réduites. Depuis 2020, Interxion se targue d'avoir atteint la neutralité carbone pour les scopes 1 et 2.

Partager cet article

Commentaire

Avatar
Envoyer
Ecrire un commentaire...

INFORMATION

Vous devez être connecté à votre compte CIO pour poster un commentaire.

Cliquez ici pour vous connecter
Pas encore inscrit ? s'inscrire

    Publicité

    Abonnez-vous à la newsletter CIO

    Recevez notre newsletter tous les lundis et jeudis

    La question du moment
    Avez-vous réalisé une analyse des risques pesant sur le système d’information ?