Management

Baromètre 404Works : les développeurs rois des indépendants

Baromètre 404Works : les développeurs rois des indépendants
Etre indépendant est recherché mais la situation porte de forts contrastes

Selon le baromètre de la place de marché dédiée aux indépendants 404Works, les graphistes web se bousculent mais les développeurs informatiques obtiennent le plus de missions.

Avec plus de 13 000 membres inscrits et 20 000 missions en 2015 (+150% par rapport à 2014), le site 404Works est une place de marché dédiée aux indépendants du secteur du digital. Elle publie un baromètre qui montre l'intérêt croissant pour ce type de travail mais également des contrastes saisissants.
Qu'il soit auto-entrepreneur, en EIRL, en portage salarial ou autre, l'indépendant est à la mode. 700 000 indépendants proposeraient aujourd'hui leurs services en France (+85% en dix ans - Source : rapport 2014 de l'European Forum for Independent Professionnals). La France n'est cependant pas à ce jour au niveau des Etats-Unis où 34% de la force de travail est sous ce régime (source : Freelancers Union & Elance-oDesk). Etre indépendant est bien sûr une certaine forme de précarité mais un sondage Powwownow mettait en avant un désir de flexibilité et d'autonomie chez 8 salariés sur 10 alors que seule une entreprise sur trois encourage cette attitude.

Des contrastes entre demande et offre

Si l'indépendance est la mode, la situation n'est cependant pas idyllique. En effet, il existe des différences notables entre l'offre et la demande. Sur 404Works, plate-forme dédiée aux métiers du digital, l'indépendant le plus fréquent est le graphiste, suivi du rédacteur. Les métiers plus techniques sont plus loin dans le classement : développeur web (3ème), développeur front-end/back-end (respectivement 8ème et 9ème places)... Mais les deux-tiers des missions concernent les développeurs !
Les profils « créatifs » représentent ainsi 43% des candidats contre 19% de la demande. Les « littéraires » sont 26% pour 15% de la demande. Et les profils techniques représentent 31% des inscrits pour 66% des demandes.

Des missions très ponctuelles et fragmentées

Autre sujet de désenchantement : le budget des missions. 16% sont à moins de 250 euros ! La plus grosse proportion de missions, avec 35% du total, concerne des budgets de 250 à 1000 euros. Les tranches 3 000-10 000 euros et plus de 10 000 euros représentent chacune 15%. Les missions sont donc bien vues comme des coups de main ponctuels et limités. 404Works estime que ces chiffres sont surtout liés à la fragmentation des contrats : les demandeurs préfèrent multiplier les collaborations avec les profils les plus pointus possibles.
Point plus positif pour ceux qui sont à la recherche de flexibilité : les trois-quarts des missions s'effectuent normalement en télétravail. De ce fait, le lieu d'exercice n'a plus d'importance. Pourtant, les très grandes villes concentrent toujours le plus d'indépendants (Paris : 21,3% ; Lyon : 5,1%...) alors même que le prix de l'immobilier y est plus important.

Partager cet article

Commentaire

Avatar
Envoyer
Ecrire un commentaire...

INFORMATION

Vous devez être connecté à votre compte CIO pour poster un commentaire.

Cliquez ici pour vous connecter
Pas encore inscrit ? s'inscrire

    Abonnez-vous à la newsletter CIO

    Recevez notre newsletter tous les lundis et jeudis

    UTILISATION DES COOKIES

    En poursuivant votre navigation sur ce site,
    vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.

    Pour en savoir plus, consultez notre politique relative à la vie privée.

    La question du moment
    Les métiers peuvent-ils disposer des rapports décisionnels en croisant toutes les données disponibles ?