Projets

Accor choisit le SaaS pour ses réservations et sabre son TARS

Accor choisit le SaaS pour ses réservations et sabre son TARS
Gilles de Richemond, DSI groupe d’Accor, a annoncé le choix de Sabre.

Le groupe Accor a annoncé avoir signé un partenariat avec l'américain Sabre dont le SaaS sera désormais son système de réservation.

PublicitéLe groupe Accor (anciennement AccorHôtels) a annoncé avoir choisi la solution SaaS de l'américain Sabre, acteur historique de la réservation de voyages, comme nouveau système de réservation. Il y a cinq ans, le groupe avait choisi d'externaliser auprès d'Atos le maintien en conditions opérationnelles de son système historique, le TARS (The AccorHotels Reservation System). Cette externalisation signait l'entrée en fin de vie de ce Legacy, le contrat avec Atos étant prévu pour cinq ans et s'achevant donc en 2020. Une plate-forme propre au groupe mais ouverte aux hôteliers tiers avait ensuite été testée mais ce projet avait échoué et avait été arrêté. Le choix de Sabre vient donc achever la mue de la réservation chez Accor, définitivement raccrochée à une plate-forme commune sectorielle mais, cette fois, opérée par un tiers éditeur.

Sabre dispose ainsi d'une base de 40 000 hôtels dans le monde. Le groupe Accor lui en apporte 5 000 supplémentaires, dans 110 pays. Accor doit gérer 60 milliards de requêtes de réservation par an et le groupe a donc besoin d'une plate-forme solide. Le but affiché par l'hôtelier est de « construire un produit pour le marché » comme Gilles de Richemond, DSI groupe d'Accor, l'a déclaré. Pour lui, l'intérêt d'Accor est que cette plate-forme commune se développe avec d'autres acteurs.

D'un point de vue opérationnel, l'ouverture d'un hôtel sera plus aisée. Il suffira en effet que celui-ci ait un accès Internet pour qu'il puisse se connecter au SaaS de Sabre avec un simple navigateur pour gérer ses réservations.

Partager cet article

Commentaire

Avatar
Envoyer
Ecrire un commentaire...

INFORMATION

Vous devez être connecté à votre compte CIO pour poster un commentaire.

Cliquez ici pour vous connecter
Pas encore inscrit ? s'inscrire

    Publicité

    Abonnez-vous à la newsletter CIO

    Recevez notre newsletter tous les lundis et jeudis

    La question du moment
    Utilisez-vous des outils low code ou no code pour développer rapidement des applications métiers ?