Projets

La ligne 14 du métro victime d'une panne informatique

La ligne 14 du métro parisien dite Meteor, la seule totalement automatique dans la capitale, a été arrêtée le 21 août 2007. La RATP reconnaît un problème informatique. Le réseau des agences commerciales connait aussi des problèmes...

Le 21 août 2007, les voyageurs utilisant la ligne 14 du métro parisien (Olympiades-Saint-Lazare) ont eu, le matin, la désagréable surprise de constater de graves dysfonctionnements aboutissant à des arrêts très longs en station et une vitesse de circulation réduite. A partir du milieu de la journée, l'exploitation de la ligne a cessé pour ne reprendre que le lendemain. La RATP reconnaît qu'un problème informatique est à l'origine de l'incident sur cette ligne totalement automatique. « Le système a brutalement ralenti et, par précaution, l'exploitation a été arrêtée, manoeuvre de toute façon automatique lorsque le système subit des dysfonctionnements » indique ainsi une porte-parole de l'entreprise publique. La nature exacte de la cause du problème n'est pas à ce jour connue, la piste du réseau et celle du logiciel semblant plutôt privilégiées. Une enquête est en cours et devrait aboutir dans les quinze jours. Par ailleurs, plusieurs agences commerciales de la RATP (notamment celle de La Défense) connaissent en ce moment des problèmes de disponibilité du réseau informatique.

Partager cet article

Commentaire

Avatar
Envoyer
Ecrire un commentaire...

INFORMATION

Vous devez être connecté à votre compte CIO pour poster un commentaire.

Cliquez ici pour vous connecter
Pas encore inscrit ? s'inscrire

    Abonnez-vous à la newsletter CIO

    Recevez notre newsletter tous les lundis et jeudis

    UTILISATION DES COOKIES

    En poursuivant votre navigation sur ce site,
    vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.

    Pour en savoir plus, consultez notre politique relative à la vie privée.

    La question du moment
    La DSI votre organisation propose-t-elle ses services sous forme de catalogue ?