Nominations

Nadi Bou Hanna (directeur de la DINUM) : chronique d'un départ annoncé [MAJ][MAJ]

Nadi Bou Hanna (directeur de la DINUM) : chronique d'un départ annoncé [MAJ][MAJ]
Le X-Télécom Nadi Bou Hanna a succédé au Normalien Henri Verdier en octobre 2018.

Selon plusieurs sources, la rumeur persistante du départ du Directeur Interministériel du Numérique deviendrait une réalité mi-janvier 2022.

PublicitéDepuis quelques temps déjà, une rumeur annonçait le prochain départ de Nadi Bou Hanna, directeur de la DINUM (Direction Interministérielle du Numérique). Selon nos confrères d'Acteurs Publics et du Monde, Nadi Bou Hanna a annoncé son départ pour la mi-janvier 2022. Contactée par la rédaction, la DINUM n'a, pour l'heure, ni confirmé ni commenté l'information.

Nommé en octobre 2018, le X-Télécom Nadi Bou Hanna a succédé au Normalien Henri Verdier, devenu ambassadeur pour le numérique. Nos confrères du Monde relaient les accusations de management brutal de la part de Nadi Bou Hanna. Un certain nombre de départs ont été enregistrés au sein de la DINUM depuis l'arrivée de Nadi Bou Hanna, certains avec des portes claquées très fort, par exemple celui de Pierre Pezziardi en octobre 2019.

Mise à jour du 8 décembre 2021, 16h13

La DINUM a confirmé « que le directeur interministériel du numérique M. Nadi Bou Hanna a souhaité quitter ses fonctions, après trois ans à la tête de la direction. Ce départ a été évoqué depuis plusieurs semaines avec le Gouvernement et annoncé aux agents de la direction hier. Il interviendra début 2022 ».

Mise à jour du 4 janvier 2022

La DINUM indique que les articles de nos confrères Acteurs Publics et Le Monde ont fait l'objet de droits de réponse de la part de Nadi Bou Hanna à la suite de chacun des articles, conformément à la loi. Dans ceux-ci, Nadi Bou Hanna réaffirme que son départ est un choix volontaire de sa part et ne résulte aucunement de difficultés dans l'exercice de ses fonctions ou d'un souhait gouvernemental. Il conteste certains liens opérés par nos confrères comme la réorganisation de 2019 et un sondage opéré en 2021. Surtout, il insiste sur le climat social apaisé et constructif loin des accusations de management brutal rapportées : « 75 % des agents de la DINUM qui décrivent leur moral comme bon ou très bon et seulement 7 % d'entre eux comme mauvais ou très mauvais », les indicateurs RH (absentéisme, turn-over, taux de CDD...) sont à de meilleurs niveaux qu'ailleurs dans la fonction publique et la grande majorité des recommandations syndicales ont été appliquées, observe-t-il ainsi.
La date exacte de départ et le nom du successeur de Nadi Bou Hanna ne sont, à ce jour, toujours pas publiés et le nouveau poste de l'actuel directeur toujours pas communiqué.

Publicité

Partager cet article

Commentaire

Avatar
Envoyer
Ecrire un commentaire...

INFORMATION

Vous devez être connecté à votre compte CIO pour poster un commentaire.

Cliquez ici pour vous connecter
Pas encore inscrit ? s'inscrire

    Publicité

    Abonnez-vous à la newsletter CIO

    Recevez notre newsletter tous les lundis et jeudis

    La question du moment
    Pouvez-vous visualiser les dépenses par métier / business unit ?