Interviews

Marie-Laure Denis (CNIL) : « la protection des données personnelles et l'innovation ne sont pas antinomiques »

Marie-Laure Denis (CNIL) : « la protection des données personnelles et l'innovation ne sont pas antinomiques »
Succédant à Isabelle Falque-Pierrotin, Marie-Laure Denis a été nommée présidente de la CNIL en février 2019.
Retrouvez cet article dans le CIO FOCUS n°168 !
La révolution numérique est avant tout une révolution des données

La révolution numérique est avant tout une révolution des données

Le truisme habituel de la donnée pétrole du XXIème siècle est tellement répété qu'on a tendance à hausser les épaules lorsqu'on l'entend. C'est une erreur. Oui, les données sont l'essence de la révolution numérique, autrement dit de la transformation radicale des organisations. Ces données sont...

Découvrir

Deux mois après sa prise de fonction comme présidente de la CNIL, Marie-Laure Denis réaffirme les fondamentaux et dresse des lignes directrices à l'heure du RGPD. La première autorité administrative indépendante française accompagne ainsi la révolution numérique qui est aussi une révolution des données, notamment des données personnelles.

CIO : Aujourd'hui, quarante ans après sa création, comment peut-on décrire la CNIL dont vous venez de prendre la présidence ?Marie-Laure Denis : La CNIL est la toute première autorité administrative indépendante créée en France. Elle l'a été à une époque où il n'y avait que 12 000 ordinateurs dans tout le pays. Les missions ont...

Il vous reste 96% de l'article à lire
Vous devez posséder un compte pour poursuivre la lecture

Créez votre compte Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous !

Partager cet article

Commentaire

Avatar
Envoyer
Ecrire un commentaire...

INFORMATION

Vous devez être connecté à votre compte CIO pour poster un commentaire.

Cliquez ici pour vous connecter
Pas encore inscrit ? s'inscrire

    Publicité

    Abonnez-vous à la newsletter CIO

    Recevez notre newsletter tous les lundis et jeudis

    La question du moment
    Les achats IT de montants significatifs font-ils systématiquement l’objet d’un appel au marché avec mise en concurrence ?