Stratégie

Les entreprises françaises peinent à percevoir l'IT comme un facilitateur

Les entreprises françaises peinent à percevoir l'IT comme un facilitateur
Selon l’étude Insight, 60% des entreprises françaises hésitent à investir dans les projets transformant l’expérience employé, attendant un hypothétique retour aux pratiques antérieures à la Covid-19.

Une étude réalisée pour le compte d'Insight montre que la fracture entre l'IT et le reste de l'entreprise persiste dans de nombreuses organisations européennes, notamment en France.

PublicitéSelon une enquête réalisée fin 2020 et récemment publiée par Insight, la fracture ancienne entre les équipes IT et les métiers persiste dans beaucoup d'entreprises, la pandémie n'étant pas parvenue à faire durablement bouger les lignes. En effet, près de trois quarts (72%) des entreprises interrogées considèrent toujours la DSI comme un service utilitaire plutôt qu'un facilitateur, un chiffre plus élevé encore dans les entreprises françaises (74%). Par ailleurs, moins d'un quart (22%) accordent à l'IT un siège au comité de direction, cette proportion étant en revanche plus élevée chez les répondants français (28%). La déconnexion entre l'IT et la stratégie des organisations se traduit également par l'absence d'indicateurs pour mesurer la contribution de l'IT aux objectifs clefs de performance de l'entreprise. Alors que 86% des décideurs IT français participent à des projets d'entreprise, sept sur dix ne disposent pas d'un tel suivi.

Cette mise à l'écart de l'IT s'avère pénalisante pour les entreprises. Alors même que plus de la moitié des entreprises françaises (51%) estiment qu'elles doivent investir davantage dans les compétences et technologies pour le télétravail et 50% dans celles nécessaires pour optimiser leurs activités, 56 % ne parviennent pas à exploiter les nouvelles technologies en raison de leur incapacité à écouter les équipes informatiques. Si la majorité des décideurs IT français (85%) pensent que la crise sanitaire a transformé de manière permanente les modes de travail, six entreprises sur dix hésitent à investir dans des projets pour améliorer l'expérience des employés, se basant sur un retour aux pratiques antérieures à la pandémie. Autre conséquence de ce manque d'alignement, les entreprises ont perdu 4,19 millions d'euros entre 2018 et 2020 sur des projets qui ont échoué ou n'ont pas apporté les résultats escomptés.

Partager cet article

Commentaire

Avatar
Envoyer
Ecrire un commentaire...

INFORMATION

Vous devez être connecté à votre compte CIO pour poster un commentaire.

Cliquez ici pour vous connecter
Pas encore inscrit ? s'inscrire

    Publicité

    Abonnez-vous à la newsletter CIO

    Recevez notre newsletter tous les lundis et jeudis

    La question du moment
    Pouvez-vous construire et explorer facilement des ensembles de données ?