Stratégie

Les DSI doivent se mettre au service de l'expérience employés

Les DSI doivent se mettre au service de l'expérience employés
Selon le cabinet Forrester, le rôle des DSI est désormais plus transverse, plus stratégique et plus proche des besoins des salariés.

Selon une étude commandée à Forrester Consulting par Elastic, le rôle des DSI évolue dans le monde, notamment en collaborant davantage avec les DRH.

PublicitéL'expérience employés a supplanté toutes les autres préoccupations dans ce que les entreprises attendent de la part des DSI selon une étude réalisée par Forrester Consulting et commandée par Elastic. La crise sanitaire a joué un rôle dans cette évolution mais probablement de simple accélérateur et un certain nombre de nouvelles pratiques devraient perdurer. Par exemple, pour 56 % des DSI, accorder aux collaborateurs des modalités de travail flexibles (télétravail hybride...) permet à l'entreprise d'être plus agile et efficace mais seulement 6 % envisagent de se consacrer aux technologies nécessaires. Avec la crise, 57 % des DSI reconnaissent travailler plus étroitement avec les DRH qu'auparavant.

Cependant, la situation réelle, loin des doux rêves, est loin d'être encourageante, en particulier en France. Ainsi, 33% des entreprises dans le monde sont en mode survie depuis la pandémie, 59% en mode maintien et 8% en mode croissance. En France, les chiffres sont pires : respectivement 59% en mode survie, 39% en mode maintien et seulement 2% connaissant une croissance. 57 % des DSI dans le monde ont subi des coupes budgétaires au cours des 12 derniers mois, 35 % rapportant des chutes de 10 % ou plus. 60 % sont incapables de fournir les technologies qui seraient nécessaires à un télétravail efficace. Malgré tout, 63 % des entreprises privilégient une transition numérique basée sur un meilleur partage du patrimoine data.

Pour la faciliter, 74 % des DSI français investissent pour réduire le silotage des données tandis que 68 % investissent dans l'expérience employés et 58% développant un modèle d'entreprise agile. Mais, face à cette volonté de mieux exploiter la donnée, 56 % reconnaissent des problèmes de qualité des données, 46 % des problèmes technologiques (dette technique...) et 25 % de culture d'entreprise (résistance au changement...).

Partager cet article

Commentaire

Avatar
Envoyer
Ecrire un commentaire...

INFORMATION

Vous devez être connecté à votre compte CIO pour poster un commentaire.

Cliquez ici pour vous connecter
Pas encore inscrit ? s'inscrire

    Publicité

    Abonnez-vous à la newsletter CIO

    Recevez notre newsletter tous les lundis et jeudis

    La question du moment
    Avez-vous au moins deux localisations différentes pour vos infrastructures informatiques ?