Business

Les assureurs européens assurent face à leurs homologues Nord Américain

PublicitéBon point pour les assureurs européens. D'après une enquête mondiale menée par Accenture, ils sont plus avancés que leurs homologues nord-américains dans la centralisation de leurs systèmes d'administration des polices. Ce sont des systèmes internes permettant aux assureurs de gérer et de proposer leurs produits. Un gain non négligeable. Ils réduisent ainsi leurs coûts opérationnels de 19 % en moyenne. En effet, près de la moitié des répondants européens a regroupé ses systèmes d'administration des polices relatifs aux produits d'assurance-vie traditionnels, contre seulement près d'un quart pour les américains (24 %), et d'un tiers pour l'Asie (33 %). De même, près de deux tiers (64%) des répondants nord-américains sont en train d'implanter ou de réfléchir à une stratégie de centralisation de leurs systèmes. Au total, les participants ayant mené à bien la centralisation de leurs systèmes évoquent une réduction de 19 % des coûts opérationnels et de 25 % des coûts informatiques, à laquelle s'ajoute une accélération, de l'ordre de 35 %, des lancements de nouveaux produits auprès de leurs clients. « Bien exploité, le degré relativement élevé de centralisation des systèmes parmi les assureurs européens, devrait, selon notre étude, leur conférer de véritables avantages stratégiques à l'heure de conquérir de nouveaux marchés, dans leur propre pays comme à l'étranger, affirme Serge Callet, responsable de l'offre Assurance d'Accenture. En effet, pour tout assureur confronté au triple défi de la diversification des produits, de l'amélioration de la qualité de service et de l'intégration post-fusion, la présence d'un système rationalisé et réactif peut s'avérer vitale. » Les Européens sont beaucoup plus nombreux que les nord Américains (30 % contre 9 %) à déclarer que leur entreprise prendra part, dans les deux ans à venir, à une opération de fusion ou d'acquisition, principale cause de doublons dans les systèmes, selon l'enquête. Par ailleurs, il apparaît qu'en Amérique du Nord, les assureurs vie disposent d'un plus grand nombre de systèmes d'administration des polices que dans les autres pays : un tiers (34 %) des nord-américains affirment que leur entreprise utilise au moins 11 plates-formes, contre 20 % des Européens participant à l'enquête. « La grande quantité de systèmes hérités dans les sociétés d'assurance vie nord-américaines constitue probablement à ce jour le principal frein à la compétitivité et à l'efficacité, constate Serge Callet, responsable du pôle Assurance d'Accenture. Pour réussir, les assureurs vie nord-américains doivent viser à la fois la croissance et la réduction des coûts, en simplifiant leur processus d'administration des polices et en réduisant le nombre de systèmes. Ils pourront ainsi gagner en rapidité et en efficacité pour proposer des produits innovants et diversifiés à leurs clients. »

Partager cet article

Commentaire

Avatar
Envoyer
Ecrire un commentaire...

INFORMATION

Vous devez être connecté à votre compte CIO pour poster un commentaire.

Cliquez ici pour vous connecter
Pas encore inscrit ? s'inscrire

    Publicité

    Abonnez-vous à la newsletter CIO

    Recevez notre newsletter tous les lundis et jeudis

    La question du moment
    Disposez-vous d’outils et de processus pour suivre les dépenses IT en fonction des priorités métiers, et les réaligner rapidement si nécessaire ?