Stratégie

Le télétravail attire les cyberattaquants

Le télétravail attire les cyberattaquants
Selon une étude VMware, les télétravailleurs sont particulièrement visés par les cybercriminels

La crise sanitaire ayant entraîné un accroissement du télétravail, les cybercriminels en ont profité selon une étude Opinion Matters / VMware.

Publicité97 % des entreprises françaises ont constaté que leur sécurité informatique avait été prise en défaut en 2020. Il s'agissait de « violations substantielles » dans 82 % des cas. Ce double constat a été fait à l'occasion d'une enquête réalisée par Opinion Matters pour une étude de VMware. Il s'agit là des chiffres en France, l'étude ayant aussi été réalisée dans treize autres pays. Doit-on dire qu'il y a pire ? 74 % des répondants redoutent la survenue d'un incident majeur en 2021 mais seulement 38 % ont fait évoluer leur politique et approches en matière de cybersécurité. 80 % déclarent craindre de lancer de nouvelles applications à cause des cybermenaces, 72 % citant le cas de l'IA dont le déploiement est bloqué par la crainte des cyber-risques induits.

Bien sûr, cette recrudescence est aussi liée à l'augmentation de la surface d'attaque non-anticipée, en lien avec le développement brutal et non-anticipé du télétravail. 81 % ont ainsi constaté un accroissement des cyberattaques, la majorité en lien avec le télétravail. 89 % jugent de plus les attaques de plus en plus sophistiquées. Si les rançongiciels sont évidemment les vedettes du moment (21 % des attaques), les attaques contre les instances cloud et les applications tierces ne sont pas à négliger (17%). De ce fait, heureusement, 99 % des répondants soit ont mis en oeuvre, soit sont en train de le faire, une stratégie de sécurité dédiée au cloud, 79 % jugeant nécessaire de changer d'approche pour ce type de menaces. Pour 84 %, cela passe notamment par un accroissement de la visibilité sur leurs données pour anticiper les attaques.

Partager cet article

Commentaire

Avatar
Envoyer
Ecrire un commentaire...

INFORMATION

Vous devez être connecté à votre compte CIO pour poster un commentaire.

Cliquez ici pour vous connecter
Pas encore inscrit ? s'inscrire

    Publicité

    Abonnez-vous à la newsletter CIO

    Recevez notre newsletter tous les lundis et jeudis

    La question du moment
    Utilisez-vous le cloud public (IaaS ou PaaS) pour héberger des applications métiers en production ?