Business

La France rattrape son retard en matière de testing

PublicitéCIO et Le Monde Informatique, en partenariat avec Sogeti et IBM, ont organisé le 19 juin 2007, une nouvelle édition sur les stratégies de tests. En raison de la complexification et l'interconnexion des systèmes d'informations, mener une politique de tests devient plus que jamais cruciale pour les entreprises. Basée sur une réelle prise en compte des besoins métiers, elle s'impose comme une véritable valeur ajoutée pour les directions informatiques. Elle permet non seulement d'améliorer le service aux clients, de gérer les risques mais aussi de maîtriser les coûts. Fort de ce constat, les tests se généralisent dans les entreprises. Jean-François Perret, président de PAC France, a dressé un état des lieux du marché. Selon lui, les tests se professionnalisent de plus en plus, notamment en France où les problématiques de tests ont longtemps été reléguées au second plan. « De nombreux problèmes pouvaient alors surgir que cela soit d'un point de vue de la qualité de l' application ou des délais de mise en production » se souvient Jean-François Perret. « Ce qui conduisait à terme à de graves dysfonctionnements comme des pertes financières ou une insatisfaction des clients ». D'après Jean-François Perret, la France devrait rattraper son retard par rapport à ses homologues anglo-saxons. La réduction des coûts n'est plus l' unique enjeu des entreprises. La qualité des systèmes d'information devient aussi une préoccupation majeure. Pour y parvenir, les DSI doivent mettre en place une démarche de qualification. Une prise de conscience qui traduit une évolution majeure dans l'organisation des SI. La première concerne le développement et la professionnalisation des missions de tests. Dans cette optique, les équipes sont transverses et ne dépendent plus à 100 % de la DSI. Elles se composent à la fois de maîtres d'ouvrage et de maîtres d'oeuvre. Autres tendances mises en exergue : l'industrialisation des activités de tests qui entraînent le recours à la forfaitisation, à la sous-traitance voire à l'externalisation. Des évolutions confirmées par les intervenants de cette conférence. De fait, une deuxième génération des procédures de tests apparaît. « Elle s'appuie sur trois nouveaux éléments» explique François Darphin, directeur technique Sogeti, AS. Le premier concerne la globalisation des process de tests, le second la mondialisation, et le troisième relève des nouveautés technologiques telles que le Web 2.0 et les architectures orientées services. Pour François Darphin, ces nouveaux éléments conduisent à des processus de tests globaux et continus. D'où l'impératif d'anticiper, définir et planifier des tests (cf encadré) afin de définir et tester correctement les points critiques de l'application, de déterminer des budgets alloués aux tests et les répartir selon les priorités, et de disposer d'une équipe consacrée entièrement aux tests. Pour André Arich, ingénieur commercial chez IBM, il est nécessaire d'avoir une vue partagée du cycle de vie des applications, un développement piloté par le métier, avec une coordination d'ensemble. « C'est à ce niveau qu'il faut intégrer la politique de test, pensée comme une activité de tout le projet à laquelle chaque composante collabore » rappelle t-il. « Dans ce cadre, les acteurs du cycle de vie d'une application doivent avoir un référentiel commun qu'ils partageront pendant tout le projet. La traçabilité est une des clés de la qualité » insiste André Arich. Afin de faciliter la tâche des futurs testeurs, il existe aujourd'hui des solutions automatisées plus ergonomiques et avec des fonctions collaboratives pour mesurer et piloter la qualité des applications. Ainsi, Jean Philippe Durand, consultant spécialiste des solutions de test chez IBM a rapidement cité quelques unes des solutions proposées dans ce domaine par IBM au sein de sa plateforme de développement logiciel basée sur Eclipse. En 2008, un framework de développement collaboratif baptisé "Jazz" devrait voir le jour chez IBM Rational. Ce qui permettrait d'intégrer plus que jamais l'ensemble des collaborateurs dans les activités de tests.

Partager cet article

Commentaire

Avatar
Envoyer
Ecrire un commentaire...

INFORMATION

Vous devez être connecté à votre compte CIO pour poster un commentaire.

Cliquez ici pour vous connecter
Pas encore inscrit ? s'inscrire

    Publicité

    Abonnez-vous à la newsletter CIO

    Recevez notre newsletter tous les lundis et jeudis

    La question du moment
    Intégrez-vous des critères RSE dans vos décisions d’achat ?