Technologies

L'adoption de la signature électronique en hausse depuis le confinement

L'adoption de la signature électronique en hausse depuis le confinement
Selon l’enquête Oodrive/Opinion Way, les DAF sont de loin les premiers utilisateurs de la signature électronique.

Une étude réalisée pour Oodrive montre que peu d'entreprises françaises avaient mis en oeuvre la signature électronique avant la crise sanitaire. Depuis, l'éditeur a observé une forte hausse de la demande pour ce type de solutions.

PublicitéEffectuée en février 2020 auprès d'entreprises françaises de plus de 500 salariés, l'enquête Oodrive /Opinion Way sur la signature électronique indique que seules 8% d'entre elles avaient totalement remplacé la signature papier par la signature électronique. Pourtant, près de neuf cadres sur dix signent des documents plusieurs fois par semaine, et 55% en signent même tous les jours. Dans les entreprises équipées de ce type de solution, l'alternance entre les deux types de signatures était encore de mise chez un répondant sur deux.

Au moment de l'enquête, les directions administratives et financières (DAF) affichaient le taux d'adoption de plus large, avec 73% d'utilisateurs. Elles étaient suivies par les départements juridiques (43%), les achats (43%) et les équipes commerciales (25%). Les répondants ayant adopté de tels outils appréciaient avant tout leur simplicité d'utilisation (89%) ainsi que la facilité pour archiver les documents une fois signés (57%).

+200% de souscriptions au cours des derniers 2 mois

Malgré des avantages bien compris pour les organisations, notamment le gain de temps (cité par 66% des sondés), la simplification des processus (63%) et les économies de papier et de frais de port (32%), l'usage peinait encore à se répandre, en particulier pour la signature de contrats interentreprises : seuls 19% des sondés avaient ainsi déclaré l'utiliser pour leurs contrats BtoB.

La survenue de la crise sanitaire, en particulier la période de confinement, est venue rebattre les cartes, en montrant l'intérêt de ce type d'outils pour fonctionner totalement à distance. Signe de cette prise de conscience, l'éditeur Oodrive, qui a offert un abonnement de 3 mois aux entreprises pour leur permettre d'utiliser sa solution de signature électronique, a enregistré 200 % de souscriptions supplémentaires à ce service au cours des deux derniers mois.

Partager cet article

Commentaire

Avatar
Envoyer
Ecrire un commentaire...

INFORMATION

Vous devez être connecté à votre compte CIO pour poster un commentaire.

Cliquez ici pour vous connecter
Pas encore inscrit ? s'inscrire

    Publicité

    Abonnez-vous à la newsletter CIO

    Recevez notre newsletter tous les lundis et jeudis

    La question du moment
    Disposez-vous d’une solution pour centraliser tous vos contrats IT ?