Business

Inde : les SSII s'adaptent à la pénurie d'informaticiens

PublicitéLa pénurie de compétences en Inde ne devrait pas avoir d'impact sur la croissance du secteur de l'offshore : c'est ce qu'affirme le président de Wirpo, Azim Premji. Les SSII indiennes doivent pourtant faire face à la concurrence de leurs homologues américains (Accenture, EDS, IBM) et européenne (CapGémini...) qui, sur place, recrutent à tour de bras pour faire face à leurs velléités de croissance en Inde. Un rapport publié en décembre dernier par McKinsey et Nasscom (l'équivalent local de Syntec Informatique) avait estimé à 500 000 informaticiens le déficit à combler à l'horizon 2010. Le Président de Nasscom, Kiran Karnik, se dit lui aussi optimiste, arguant du fait que seulement un quart des ingénieurs formés en Inde sont recrutés par l'industrie des technologies de l'information. Il n'empêche, les SSII indiennes concentrent leurs efforts sur la formation : Wipro a des capacités de formation de 5500 personnes, Infosys environ 4500 et prévoit d'augmenter sa capacité de formation pour accueillir 13 500 personnes par an dans son centre de Mysore. Autre stratégie possible : aller chercher des nouvelles ressources en Chine (Wipro s'apprête à y installer un troisième site) et en Europe de l'Est. Le marché du travail indien reste toutefois tendu : le taux de turn over atteint 16% chez Wipro, 12,9% pour Infosys et 10,6% chez TCS, notamment pour les salariés les moins qualifiés, ayant moins de trois ans d'expérience. Résultat, les salaires sont orientés à la hausse : la croissance moyenne a atteint 11% l'an dernier.

Partager cet article

Commentaire

Avatar
Envoyer
Ecrire un commentaire...

INFORMATION

Vous devez être connecté à votre compte CIO pour poster un commentaire.

Cliquez ici pour vous connecter
Pas encore inscrit ? s'inscrire

    Publicité

    Abonnez-vous à la newsletter CIO

    Recevez notre newsletter tous les lundis et jeudis

    La question du moment
    Disposez-vous d’une solution de communication unifiée ?