Stratégie

Digital Workplace : accompagner la transformation du travail

Digital Workplace : accompagner la transformation du travail
De droite à gauche : Aurélie Chandèze (rédactrice-en-chef adjointe de CIO) Jacques Cheminat (rédacteur-en-chef de LMI) et Bertrand Lemaire (rédacteur-en-chef de CIO).

Le 2 décembre 2021, CIO a diffusé la webconférence « Digital Workplace : accompagner la transformation du travail » en partenariat avec Aruba HPE, Citrix, Klee Group, Lenovo, Matrix42, Mitel et VMware/SCC.

PublicitéBeaucoup d'entreprises ont adopté des modes de travail hybrides depuis la survenue de la pandémie Covid-19, optant pour une combinaison de télétravail et de travail sur site. Mais, comme le montrent les résultats de l'étude Quelle Digital Workplace pour pérenniser les nouveaux usages ? réalisée par CIO, les outils pour s'adapter à ces nouvelles pratiques n'ont que peu évolué dans la plupart des entreprises. Les résultats de cette étude ont été partagés lors de la CIO.expériences Digital Workplace : accompagner la transformation du travail. Cette webconférence a été diffusée le 2 décembre 2021 pour faire le point sur les meilleures pratiques.

La CIO.Expériences Digital Workplace : accompagner la transformation du travail a été réalisée en partenariat avec Aruba HPE, Citrix, Klee Group, Lenovo, Matrix42, Mitel et Vmware/SCC, dont les experts sont intervenus au fil de la webconférence. Elle a aussi permis d'entendre les témoignages de Cédrick Chevrollier (Directeur de réseau, Sport 2000), Xavier Cotinat (DSI, cabinet d'avocats De Gaulle Fleurance & Associés) et Antoine Jacoutot (VP Platform Engineering, ManoMano). Xavier Albouy, Directeur du programme TECH.GOUV et directeur adjoint de la DINUM, a été le Grand Témoin de la matinée. Enfin, en partenariat avec MyFrenchStartUp, Erwan Knittel, PDG de Gladys, a présenté cette start-up.


« Comment une Digital Workplace a répondu à l'hybridation du travail du Crédit Agricole Consumer Finance ? » a témoigné Sylvain Maniglier, responsable communication digitale et externe du Crédit Agricole Consumer Finance (à droite) accompagné par Michel Dureau, directeur projets digital workplace chez Klee Group (au centre).

Le Crédit Agricole Consumer Finance est surtout connu en France pour sa marque Sofinco. C'est la filiale crédit à la consommation du groupe Crédit Agricole présente dans 19 pays européens, au Maroc et en Chine. Témoignant à l'invitation de Klee Group qui l'a accompagné dans son projet, Sylvain Maniglier, responsable communication digitale et externe du Crédit Agricole Consumer Finance, a présenté la création en dix-huit mois d'un portail intranet groupe à base de Jalios avec l'agence Babel. « Jalios est une solution collaborative éprouvée proposant toutes les fonctionnalités que nous voulions » a expliqué Sylvain Maniglier dans son témoignage. Michel Dureau, directeur projets digital workplace chez Klee Group a insisté : « Jalios est un éditeur français d'une solution de digital workplace dédiée aux intranets/extranets dont nous sommes partenaires depuis plus de vingt ans. »

Publicité
« Booster la productivité des employés à travers un Digital Workspace performant et complet : ITSM, Assets, Licences... » a expliqué Brendan L'Héréec, account manager France chez Matrix42.

Mettre en oeuvre un digital workplace répond bien sûr toujours à des besoins métier. C'est, selon Brendan L'Héréec, account manager France chez Matrix42, un moyen de booster la productivité des collaborateurs, surtout quand on pousse jusqu'au digital workspace. « Le débat n'est plus de savoir s'il faut ou non un digital workspace, l'actualité nous ayant montré que c'est indispensable, mais il y a un double enjeu : d'une part comment mettre en place le digital workspace et d'autre part comment mieux gérer le cycle de vie du collaborateur, de son entrée à sa sortie de l'entreprise » a-t-il expliqué dans son intervention.


Antoine Jacoutot, VP Platform Engineering de ManoMano, a témoigné de l'accompagnement des nouveaux usages liée au déploiement de Slack.

Déployer un outil tel qu'un digital workplace ou un collaboratif ne se fait pas sans accompagnement. Mais comment le mettre en oeuvre ? C'était l'objet du témoignage d'Antoine Jacoutot, VP Platform Engineering de ManoMano. ManoMano est une place de marché dédiée au bricolage, au jardinage et à l'aménagement domestique vendant les produits de 3600 partenaires, soit une dizaine de millions de références, en France, Espagne, Italie, Allemagne, Belgique et Royaume-Uni. Ses 900 collaborateurs lui ont permis de générer un volume d'affaires de 1,2 milliard d'euros en 2020. Depuis 2019, ManoMano migre massivement vers le cloud, autant pour l'infrastructure que pour des SaaS, en particulier dans le collaboratif. Antoine Jacoutot a justifié le choix de Slack « pour éviter la perte de connaissance avec une forte croissance des effectifs et pour aller plus vite que le mail dans les échanges d'informations. »


« Pérenniser le changement : améliorer et sécuriser l'expérience utilisateur dans les environnements de travail hybride » a plaidé Adélaide Maillard, Digital Workspace Account Executive chez VMware.

Mais, comme l'a relevé Adélaide Maillard, Digital Workspace Account Executive chez VMware, dans son intervention, « le modèle de travail hybride a été poussé, avant même la crise sanitaire, par des événements climatiques ou sociaux et de nombreuses entreprises en ont fait un standard. » DSI et RSSI ont à affronter des problématiques à la fois de sécurité et d'expérience utilisateur. Une approche unifiée s'impose.


Comment mettre ne oeuvre le travail ubiquitaire pour les avocats a été détaillé par Xavier Cotinat, DSI du cabinet d'avocats De Gaulle Fleurance & Associés.

La sécurité est évidemment un sujet fondamental dans les métiers où la confidentialité est fondamentale, par exemple les cabinets d'avocats. La société d'avocats De Gaulle Fleurance & Associés regroupe ainsi 180 professionnels autour du droit des affaires, avec un bureau principal à Paris et aussi un établissement à Abou Dabi. Le SI du cabinet est hybride. « La sécurité, l'ergonomie et la mobilité des avocats étaient nos trois enjeux » a rappelé Xavier Cotinat, DSI du cabinet dans son témoignage, expliquant pourquoi il a finalement choisi une approche VDI (poste de travail virtuel).


« Always On Always Connected (AOAC) : les nouveaux usages à l'heure de l'hybridation des modes de travail » a exposé Patrick Lebeau, technologiste et responsable commercial avant-vente chez Lenovo France.

Les « nouveaux usages à l'heure de l'hybridation des modes de travail » constituaient le coeur de l'intervention de Patrick Lebeau, technologiste et responsable commercial avant-vente chez Lenovo France. « Les gens partent de plus en plus sur du télétravail à domicile ou en distanciel et il faut en tenir compte » a-t-il constaté. Pour lui, il est impossible de distinguer le design du matériel de celui des logiciels ou des services avec une finalité commune, l'expérience utilisateurs.


Grand témoin de la matinée, Xavier Albouy, directeur du programme TECH.GOUV et directeur adjoint de la DINUM, a détaillé la transformation numérique de l'environnement de travail de l'agent public.

La DINUM, direction interministérielle du numérique, ne comprend que 200 collaborateurs et s'appuie donc sur l'ensemble des 18 000 informaticiens travaillant pour l'État et les différentes directions numériques ministérielles ou d'établissements publics. « Avec la crise sanitaire, nous avons dû fournir très vite des outils de travail à distance et de collaboration » a rappelé Xavier Albouy, directeur du programme TECH.GOUV et directeur adjoint de la DINUM, qui était le Grand Témoin de la matinée. Au cours de son témoignage, il a notamment décrit la mise en oeuvre du Sac-à-Dos Numérique de l'agent public, sans négliger les sujets autour de la souveraineté.


En se basant sur une étude Frost & Sullivan, « Travail hybride : comment Mitel relève les défis ? » a montré Philippe Varrache, directeur régional sur le Grand Est chez Mitel.

Mitel a réalisé une étude avec Frost & Sullivan sur les évolutions récentes du travail. Philippe Varrache, directeur régional sur le Grand Est chez Mitel, est revenu dans son intervention sur les principaux enseignements de celle-ci. En particulier, le télétravail est aujourd'hui clairement entré dans les moeurs pour le long terme mais cela nécessite de s'organiser et d'adapter les outils, les locaux et les règlements intérieurs des entreprises. La visioconférence et la téléphonie, évidemment, sont au coeur des évolutions.


Cédrick Chevrollier, directeur de réseau chez Sport 2000, a raconté comment Sport 2000 a utilisé un réseau social pour l'animation de son réseau de coopérateurs.

La collaboration au quotidien peut aussi s'appuyer sur des outils asynchrones tel qu'un réseau social d'entreprise (RSE). C'est à ce sujet qu'a témoigné Cédrick Chevrollier, directeur de réseau chez Sport 2000. Ce groupe d'enseignes de la distribution spécialisée dans les sports et les loisirs est une coopérative regroupant des commerçants indépendants. Au niveau IT, chaque coopérateur est très indépendant, la coopérative fournissant juste un outil commun de gestion des encaissements et des approvisionnements ainsi qu'un programme commun de fidélité. Cédrick Chevrollier s'est souvenu : « jusqu'à présent nous avions des points de rendez-vous dans l'année, comme nos conventions, pour échanger entre la centrale et les adhérents mais nous manquions d'un outil de dialogue quotidien. » C'est ce besoin qui a amené à déployer un réseau social d'entreprise, en choisissant la déclinaison entreprise d'un service grand public maîtrisé par tous.


« SD-WAN, enjeux d'entreprise » a défendu Gregory Gatineau, category manager France chez Aruba.

Un point du digital workplace est parfois négligé, la ressource réseau nécessaire pour y accéder. Avec la mobilité et le développement du cloud, maîtriser ses ressources réseaux est devenu un véritable enjeu. « La cloudification a été un important moteur en faveur du SD-WAN car on a besoin de s'assurer de l'optimisation de tous les liens disponibles et de leur sécurisation » a noté Gregory Gatineau, category manager France chez Aruba dans son intervention. L'optimisation doit, pour lui, être contextualisée en fonction des profils et des besoins.


En partenariat avec MyFrenchStartUp, Erwan Knittel, PDG de Gladys, a présenté cette start-up visant à faciliter la collaboration en mode SaaS.

Dans le cadre du partenariat de CIO avec MyFrenchStartUp, Erwan Knittel, PDG de Gladys, a présenté cette start-up. Environnement de travail collaboratif et personnalisable, l'offre de Gladys veut être assez agile et adaptable pour couvrir les besoins actuels, comme l'a décrit Erwan Knittel dans son intervention, bien au-delà de la bureautique. Gladys peut être à la fois SaaS ou déployée en interne.


« Libérez tous les potentiels de vos collaborateurs grâce à Citrix Workspace » a incité Nicolas Houzeau, spécialiste de l'expérience collaborateur chez Citrix.

L'expérience des collaborateurs est la question centrale du digital workplace, comme l'intervention Nicolas Houzeau, spécialiste de l'expérience collaborateur chez Citrix, l'a rappelé. Qu'il s'agisse d'automatiser des actions dans des logiciels métier afin d'améliorer l'efficience des actions des utilisateurs ou de garantir la sécurité, une digital workplace moderne a un rôle à jouer. Pour Nicolas Houzeau, « tout doit être accessible dans un seul espace numérique. »

Partager cet article

Commentaire

Avatar
Envoyer
Ecrire un commentaire...

INFORMATION

Vous devez être connecté à votre compte CIO pour poster un commentaire.

Cliquez ici pour vous connecter
Pas encore inscrit ? s'inscrire

    Publicité

    Abonnez-vous à la newsletter CIO

    Recevez notre newsletter tous les lundis et jeudis

    La question du moment
    Pour chaque changement majeur de solution ou nouvel outil, prévoyez-vous un plan d’accompagnement au changement de façon systématique ?