Tribunes

DG, Directions métiers et DSI : une relation à trois à équilibrer

DG, Directions métiers et DSI : une relation à trois à équilibrer

L'auteur de « Piloter les systèmes d'information ou comment s'appuyer sur les TIC et le SI pour devenir une entreprise numérique » revient ici sur un sujet inépuisable : la relation DSI-DG-Directions Métiers.

PublicitéDu directeur informatique au directeur des systèmes d'information au « CIO » et au « CTO » autant d'étapes sur une trajectoire qui ancrent et inscrivent les systèmes d'information dans l'éco-système de l'entreprise.

Et pourtant la relation DSI -  DG reste un sujet inépuisable et indissociable de celles des DSI et Directions opérationnelles. Sur ce sujet les bons conseils  et les concepts ne manquent pas : approches maîtrise d'oeuvre / maîtrise d'ouvrage opérationnelle ou stratégique, alignement stratégique des systèmes d'information, recherche d'avantages concurrentiels sans oublier la prise en charge d'une politique de communication de la DSI incarnée avant tout par un DSI médiatique si possible !

La réalité pour beaucoup d'entre eux est là ou ils consacrent leur temps et leur énergie reste avant tout le quotidien : une exploitation sans faille notamment celle des portails, des projets et des portefeuilles de maintenance sous contrôle, un niveau de sécurité qui évite des dérapages compromettant l'image et le résultat de l'entreprise... En un mot : l'excellence opérationnelle. Et bien d'autres choses encore.

La réalité c'est aussi encore trop souvent un cantonnement de la DSI à un centre de coût, des décisions de mise en oeuvre de projet mesuré exclusivement à l'aune du ROI financier, des constructions des SI par silo versus une approche intégrée,  une sous estimation notoire des besoins de gestion du changement et de transformation... Là aussi, la liste est inépuisable !

Alors pourquoi ce positionnement DSI - DG est-il si sensible ? Les coupables ont déjà été maintes fois mis en  exergue : le DSI, bien sûr, condamné à faire un grand écart entre gérer des commodités et développer une stratégie, le DG, certainement trop souvent le grand absent, une maturité encore à conquérir, l'air du temps peut être... et combien d'autres encore !
Mais quelle est la maladie ? Une utopie de vieux informaticiens qui, de grenouilles, veulent devenir boeufs ? Un concept marketing qui nous parle de révolution numérique qui n'est qu'une bulle de plus ? Ou bien la maladie est une formidable opportunité qui, inconsciemment, nous effraie, remet en cause nos modes de pensées et les modèles que nous maîtrisons, des principes de gouvernance, les alliances existantes ?

Jusqu'où les sujets clés ne sont pas encore traités comme la séparation des rôles entre la construction des systèmes d'information et leur exploitation versus l'identification et la maîtrise des portefeuilles possibilités/besoins/opportunités, la gestion du changement, la maîtrise des processus transverses intra- et trans-entreprise, l'urbanisation...

Est-ce que la gouvernance des SI, centrée sur le triptyque DG - DSI - Directions opérationnelles, ne devrait pas s'élargir et s'équilibrer au profit des actionnaires pour situer les SI dans la durée d'un côté et des utilisateurs de l'autre pour intégrer la montée de la consumérisation ?

PublicitéEst-ce que le portefeuille et le mix des nouvelles technologies : mobilité, Web2.0+, traitement des données de masse, réseaux sociaux, virtualisation, ... n'est pas une opportunité de recentrer ces rôles pour permettre le développement d'un modèle de système d'information plus tourné vers le développement d'affaires et la transformation que l'efficience ou la productivité ?

Ceci donnerait aussi plus d'attrait, vis-à-vis des dirigeants, aux systèmes d'information qui en manquent beaucoup si on en croit l'étude du cabinet Vanson Bourne, objet de l'article de Bertrand Lemaire du 27/11/2012.

Dans mon dernier ouvrage « Piloter les systèmes d'information ou comment s'appuyer sur les TIC et le SI pour devenir une entreprise numérique », paru chez Dunod, je repositionne l'impact et le timing de cette révolution numérique ainsi que les pré-requis en termes de gouvernance, rupture et prise de décision.

Partager cet article

Commentaire

Avatar
Envoyer
Ecrire un commentaire...

INFORMATION

Vous devez être connecté à votre compte CIO pour poster un commentaire.

Cliquez ici pour vous connecter
Pas encore inscrit ? s'inscrire

    Publicité

    Abonnez-vous à la newsletter CIO

    Recevez notre newsletter tous les lundis et jeudis

    La question du moment
    Etes-vous en mesure de communiquer les algorithmes appliqués à chaque traitement de données personnelles à un demandeur ?