Tribunes

CIO, où est votre stratégie IA ?

CIO, où est votre stratégie IA ?
« DSI, si vous n’avez pas anticipé les questions du Comex autour de la stratégie de l’entreprise sur les IA génératives, vous frôlez la faute professionnelle. » (Photo : D.R.)

Les perspectives offertes par les IA génératives sont telles qu'il devient impératif de formaliser une stratégie. D'encourager et encadrer leur usage, pour donner à l'entreprise un avantage compétitif - ou simplement lui éviter de se faire distancer.

PublicitéImaginez la scène. CIO fraîchement nommé au Comex, vous venez défendre votre bilan et votre budget pour l'an prochain. Vous avez travaillé vos dossiers avec vos équipes, tout est carré, au cordeau. Vient la question qui tue : "Tout le monde autour de nous parle d'IA, on voit des outils fantastiques ; quelle est notre stratégie en la matière ?"

Bien évidemment, vous aviez anticipé cette question, et vous savez parfaitement y répondre. Non ? Parce que dans le cas contraire, on frôlerait la faute professionnelle.

Il fallait une stratégie Cloud, il faut maintenant une stratégie IA

Tout comme il était impensable de ne pas avoir de stratégie - ou a minima une position éclairée - sur le cloud il y a 10 ans, il est évident que l'IA doit être un sujet prioritaire aujourd'hui. Il ne s'agit pas de dire que tout le monde doit s'engouffrer automatiquement dans cette direction, mais bien de souligner qu'une réflexion doit être menée. De valider quels types d'outils doivent être utilisés, pour quels usages et avec quels garde-fous.

Voilà quelques années qu'on cherche à intégrer l'IA au sein des systèmes d'information, à mettre en oeuvre des cas d'usage pertinents et robustes. Les IA génératives (IAG) sont venues tout bousculer, en quelques mois.

L'architecture neuronale particulière proposée par Google en 2017, dite Transformer (le T de GPT, Generative Pre-training Transformer), a ouvert la voie à une évolution exponentielle des grands modèles de langages (LLM). Et donné naissance à des outils de génération d'images (Dall-E 2, Midjourney...), de texte (GPT, Bard...) ou encore de code (Code Whisperer, Github Copilot, Replit...) dont le succès a été quasi-instantané ; il n'a fallu que 5 jours à ChatGPT pour atteindre 1 million d'utilisateurs !

Des gains de productivité énormes pour tous les métiers

Les cas d'usage sont très nombreux, dans tous les métiers. On pense à toutes les professions qui doivent rechercher et synthétiser des informations dans de larges corpus (techniques, juridiques, scientifiques...). Elles disposent désormais d'un assistant capable de mâcher le travail. On pense aux métiers du support et de la relation client, qui doivent optimiser leur productivité, offrir des interactions en ligne plus riches, ou encore synthétiser la teneur d'un grand volume d'échanges. On pense aussi évidemment aux développeurs, qui peuvent s'appuyer sur l'IA pour générer du code technique, pour lequel il n'y aurait pas de valeur ajoutée à le faire soi-même.

Les gains de productivité sont tellement énormes qu'il est inconcevable de ne pas avoir de stratégie prenant cela en compte. Ne serait-ce que parce que d'autres entreprises intégreront l'IAG dans leurs processus.

PublicitéCe n'est pas l'IA qui remplacera les humains, ce sont des humains utilisant l'IA

Si vous faites de la veille sur le sujet, vous aurez sûrement lu ou entendu cette petite phrase : "L'IA ne remplacera pas les humains ; ce sont les humains utilisant de l'IA qui le feront." On peut en dire tout autant des entreprises. De la même manière que certaines entreprises ont été, disons-le gentiment, bousculées il y a quelques années par des 'pure-players' utilisant à fond les codes du numérique, celles qui ne s'emparent pas des IA génératives aujourd'hui se mettent en difficulté.

Or le rôle d'un CIO est bien de donner à son entreprise les leviers technologiques pour faire face à l'avenir. Un de nos interlocuteurs de la Silicon Valley nous confiait ainsi récemment avoir fait passer un message clair à ses équipes, qui résume très bien cet enjeu : "Si vous ne travaillez pas avec une IAG, je considère que vous travaillez contre l'entreprise."

Cette tribune a été co-écrite avec Marie Fontaine, Lead Consultant AI de WEnvision. Passionnée par les nouvelles technologies et la mutation de notre société, Marie accompagne depuis 2017 les CIO et CDO des plus grandes entreprises françaises dans leurs mises en mouvement autour de la data.

Partager cet article

Commentaire

Avatar
Envoyer
Ecrire un commentaire...

INFORMATION

Vous devez être connecté à votre compte CIO pour poster un commentaire.

Cliquez ici pour vous connecter
Pas encore inscrit ? s'inscrire

    Publicité

    Abonnez-vous à la newsletter CIO

    Recevez notre newsletter tous les lundis et jeudis

    La question du moment
    Disposez-vous d’un cadre de sécurité unifié pour tous vos environnements IT, qu’ils soient dans le cloud ou sur site ?