Stratégie

Agilité et données fiables nécessaires pour les processus achats

Agilité et données fiables nécessaires pour les processus achats
La supply-chain peut être largement optimisée en se reposant sur les bons outils et les bonnes données.

Selon une étude de Forrester Consulting commandée par Ivalua, les processus d'approvisionnements peuvent être largement optimisés.

PublicitéLa crise sanitaire a entraîné des chûtes importantes de chiffre d'affaires et, dans la foulée, de nombreux budgets internes aux entreprises. Mais il y a des exceptions. Et, selon une étude de Forrester Consulting commandée par l'éditeur Ivalua, c'est le cas de la fonction approvisionnements (achats et logistique). Ainsi, la pandémie a accru les tendances à garantir l'agilité et la continuité de la supply chain (65%), à identifier de nouvelles opportunités de revenus (64%) et à améliorer la prise de décisions (64%). 50 % des entreprises augmentent ainsi leurs budgets en la matière contre 23 % qui les réduisent. Dans 85 % des entreprises, la place des approvisionnements dans la performance économique n'est plus mise en doute.

Cependant, la dispersion des données (72%), leur inexploitabilité (70%) et le manque d'ancrage des meilleures pratiques (70%) limitent la valeur pouvant être tirée des outils en place. Les systèmes de gestion des achats sont ainsi vus comme trop rigides pour intégrer de nouvelles idées (75% des répondants). Les processus et les systèmes en place ne permettent pas non plus d'installer une collaboration efficace et évolutive avec les fournisseurs (71%) et le manque d'intégration entre les systèmes Source-to-Pay est également dénoncé (71%).

Une optimisation indispensable

Du fait de ces manquements, 47% des répondants avouent avoir perdu ou vu annulées des commandes, 45 % avoir constaté une baisse de revenus et 44 % une diminution de leur marge bénéficiaire. La gestion des stocks a également un impact significatif, sur la trésorerie comme sur la performance économique globale. 49 % se déclarent pénalisées par des soucis avec une place de marché tierce faute d'un contrat de niveau de service. 47 % admettent souffrir de stocks excédentaires sur un site précis, entraînant des immobilisations financières et des coûts de stockage.

Pour améliorer leur performance économique, l'optimisation des approvisionnements est nécessaire : nouveaux outils de partage et de collaboration avec clients et fournisseurs (49%), meilleure visibilité sur la ponctualité des paiements (48%), mise en place d'un cadre ou de processus structurés autour de l'innovation des fournisseurs (47%), réactivité et fiabilité (45%), réduction du coût de conception de leurs nouveaux produits (42%) et du délai de commercialisation de ceux-ci (40%).

Partager cet article

Commentaire

Avatar
Envoyer
Ecrire un commentaire...

INFORMATION

Vous devez être connecté à votre compte CIO pour poster un commentaire.

Cliquez ici pour vous connecter
Pas encore inscrit ? s'inscrire

    Publicité

    Abonnez-vous à la newsletter CIO

    Recevez notre newsletter tous les lundis et jeudis

    La question du moment
    Optez-vous parfois pour des solutions Open Source afin de diminuer votre dépendance à certains fournisseurs ?