Business

17 projets pour moderniser l'administration

17 projets pour moderniser l'administration
Pour améliorer le service public, 17 projets se voient dotés de 126 M€ de fonds. Parmi eux, France Connect dans sa phase 2 et France Cloud, portés par la Dinsic. (Crédit : Modernisation.gouv.fr)

Suite à l'appel lancé en février dernier par l'Etat, 17 projets de modernisation des administrations publiques ont été sélectionnés. Ils se répartissent 126 millions d'euros qui proviennent du Fonds pour la transformation et l'action publique dont 20 M€ pour un projet du ministère du Travail et Pôle Emploi et 43,6 M€ pour deux projets portés par la Dinsic.

PublicitéGérald Darmanin, le ministre de l'Action et des Comptes publics, et Mounir Mahjoubi, secrétaire d'Etat auprès du Premier ministre, chargé du Numérique, ont dévoilé mercredi 20 juin 2018 les 17 vainqueurs du premier appel à projets du fonds pour la transformation de l'action publique. Ils vont disposer d'une enveloppe de 126 millions d'euros provenant du fonds pour la transformation et l'action publique mis en place au titre du Grand plan d'investissement annoncé par le Premier ministre le 25 septembre 2017, et doté de 700 millions d'euros sur cinq ans.

Deux des projets les plus fortement dotés sont portés par la direction interministérielle du numérique et du système d'information et de communication de l'Etat (DINSIC) et bénéficieront d'un financement total de 43,6 millions d'euros en 2018. D'une part, 24,3 millions d'euros ont été investis dans France Cloud, un chantier visant à mettre des capacités cloud au service de l'Etat en réduisant les coûts d'hébergement et de développement du système d'information de l'État. D'autre part, FranceConnect, le système d'identification et d'authentification permettant un accès universel aux administrations en ligne, disposera de son côté de 19,3 millions d'euros pour passer à sa phase 2.

L'intelligence artificielle appliquée à la recherche d'emploi

Parmi les autres projets ayant obtenu un financement important du fonds pour la transformation de l'action publique figure Intelligence Emploi, doté de 20 millions d'euros. Il est porté par le ministère du Travail et Pôle Emploi avec l'objectif de placer l'intelligence artificielle au coeur de la recherche d'un travail. Le ministère des Solidarités et de la Santé se voit accorder 9,6 M€ pour la création de son hub de données de santé et réunir les outils et compétences associés. L'analyse de ces données sera notamment utilisée pour la recherche clinique et le développement d'une médecine préventive. Le fonds attribue également 7,9 M€ au ministère de la Justice et plus particulièrement à la direction de l'administration pénitenciaire afin de créer un portail numérique. Celui-ci simplifiera la gestion administrative effectuée par le personnel des prisons en supprimant les formulaires papier. Il permettra aussi de gérer les rendez-vous des détenus au parloir et leur pécule pour les achats de cantine.

Les autres projets lauréats concernent, entre autres, le ministère de l'Action et des Comptes publics (ciblage de la fraude via datamining et IA - 5,2 M€ - et dématérialisation des déclarations foncières - 4 M€), le ministère de l'Intérieur (datascience sur l'ensemble des missions - 1,7 M€), le ministère de l'Education nationale et ministère du Travail (indicateurs d'insertion des apprentis et lycéens - 1,4 M€), le Ministère de la Culture (dématérialisation des démarches - 2 M€) ou, encore, Météo France (2,9 M€). L'ensemble des projets lauréats est présenté sur le site modernisation.gouv.fr.

Publicité

Partager cet article

Commentaire

Avatar
Envoyer
Ecrire un commentaire...

INFORMATION

Vous devez être connecté à votre compte CIO pour poster un commentaire.

Cliquez ici pour vous connecter
Pas encore inscrit ? s'inscrire

    Publicité

    Abonnez-vous à la newsletter CIO

    Recevez notre newsletter tous les lundis et jeudis

    UTILISATION DES COOKIES

    En poursuivant votre navigation sur ce site,
    vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.

    Pour en savoir plus, consultez notre politique relative à la vie privée.

    La question du moment
    Une analyse financière précise est-elle opérée sur les coûts directs et indirects avant tout choix d’architecture technique ou de prestataire ?